Crash de l'A310: La rescapée rapatriée en France (MàJ)

Slate.fr, mis à jour le 02.07.2009 à 8 h 59

Jeudi 2 juillet

08h56: Bahia Bakari, l'unique rescapée du crash, a été rapatriée à Paris rapporte Reuters. Elle a des coupures au visage et une clavicule cassée et devrait être hospitalisée dans la capitale, selon le secrétariat d'Etat à la Coopération.

Mercredi 1er juillet

18h04: Le chef du bureau parisien de Yemenia a déclaré qu'un versement initial de 20 000 euros allait être versé aux familles de chaque victime du crash, rapporte AP (via Nouvelobs.com). La compagnie a en outre décidé de «donner un billet pour chaque famille afin de participer aux funérailles ou aux cérémonies».

17h59: Alain Joyandet est revenu sur ses déclarations quant à la localisation des boîtes noires, affirmant que le signal capté sur les lieux de l'accident provenait en fait plus vraisemblablement de balises de détresse.

16h47: Dans une lettre datée du 1er juillet que s'est procuré Reuters, la Commission européenne menace Yemenia de proposer «une interdiction de toutes [s]es opérations dans la Communauté» si la compagnie ne fournit pas l'assurance qu'elle prend des mesures correctrices pour remédier aux déficiences apparues suite à des contrôles européens de sécurité de ses appareils.

16h: [Edit: Ce sont les signaux des balises de détresse et non des boîtes noires qui ont été localisés, voir 17h59] Une des boîtes noires de l'avion a été localisée, rapporte l'AFP. Les opérations doivent débuter pour aller la rechercher. «Il y aurait plusieurs centaines de mètres d'eau à cet endroit, donc c'est assez compliqué pour récupérer cette boîte», a précisé Alain Joyandet, le secrétaire d'Etat français à la Coopération. Plus de 24h après l'accident, le Croissant Rouge comorien espère toujours retrouver des survivants.

12h: LCI diffuse les premières images de Bahia Bakari, à l'hôpital de Moroni, et une interview de son père. Il compte la rejoindre demain pour rapatrier sa fille au plus vite.

10h: Le Point raconte l'histoire miraculeuse de Bahia Bakari, 14 ans, aujourd'hui hospitalisée à Moroni, la capitale comorienne, pour hypothermie. Décrite par son père comme «fragile» et «sachant à peine nager», la jeune fille s'est pourtant accrochée à un débris de l'avion pendant plus d'une dizaine d'heures avant d'être secourue.

Mardi 30 juin

19h01: Le survivant du crash est en fait une survivante. Il s'agit d'une adolescente de 14 ans rapporte Reuters, et non d'un enfant de 5 ans.

15h32: En réponse aux propos du secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau, qui a affirmé sur iTélé que l'Airbus A310 avait des défauts révélés lors d'un contrôle en France en 2007, le ministre yéménite des Transports a affirmé à Reuters qu'en mai 2009 «Il y a eu une inspection complète menée au Yémen (...) avec des experts d'Airbus», avant d'ajouter que l'appareil «était conforme aux normes internationales».

13h: Suite au crash, la Commission europénne propose de constituer une liste noire mondiale des compagnies aériennes dangereuses rapporte l'AFP (via Romandie).

11h45: Air Transport Intelligence, un groupe spécialisé dans les informations dédiées à l'industrie du transport aérien, affirme au Guardian qu'il ne faut pas faire de lien entre le crash de l'Airbus A310 et celui de l'Airbus A330 affrété début juin par Air France pour la liaison Rio-Paris.

«L'A310 et l'A330 sont très différents l'un de l'autre, et l'A310 date d'une génération plus ancienne. Il ne s'agit pas d'un avion fly-by-wire (dont les gouvernes sont pilotées à travers des calculateurs informatiques), c'est un avion qui ressemble aux autres machines antérieures à la technologie fly-by-wire, comme le Boeing 737 ou 767».

11h40: Le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin a déclaré sur France Bleu Provence: «Je suis consterné par ce qui vient de se passer. La prudence est de mise mais il est probable, hélas, que nous devons être touchés». L'Airbus A310 avait à son bord 61 passagers partis de Marseille, essentiellement des familles comoriennes retournant au pays rapporte France 3. La communauté comorienne de Marseille est estimée à environ 80 000 personnes.

11h40: L'association «SOS voyage aux Comores», interrogée par 20minutes.fr, estime que les vols entre Sanaa et Moroni sont assurés par des «compagnies poubelles», affirme qu'il y a toujours des «problèmes techniques» et que les passagers sont pris pour «du bétail». Les vols pour les Comores se font en deux temps: d'abord Paris-Sanaa, au Yemen, puis Sanaa-Moroni, aux Comores.

11h30: Le survivant retrouvé sur le lieu de l'accident serait un enfant de 5 ans affirme Rue 89, qui a interrogé Ibrahim Kassim, responsable de l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne pour l'Afrique et Madagascar.

11h20: Un survivant a été retrouvé sur le lieu de l'accident a annoncé à l'AFP un haut responsable de Yemenia Airways (via Le Figaro). Trois corps ont également été repêchés.

11h10: «Le dernier Airbus sans commandes électroniques» par Gilles Bridier sur Slate. Il s'agit du huitième accident d'un A310 en un quart de siècle.

10h20: «Pas sur la liste noire» mais «très surveillée», c'est dans ces termes que Dominique Bussereau, le secrétaire d'Etat aux transports, a parlé de la compagnie Yemenia Airways sur iTélé, rapporte le Nouvel Obs.com. C'est «une compagnie qui était très surveillée et un avion qui avait disparu du ciel français à la suite de très nombreux défauts constatés» a-t-il résumé.

8h45: 66 Français étaient à bord de l'Airbus A-310 de Yemenia Airways rapporte l'AFP. L'avion effectuait la liaison entre Sanaa, la capitale du Yémen, et Moroni, capitale de l'archipel des Comores.

D'après l'aviation civile du Yemen, les corps de certaines des 153 personnes (dont 11 membres d'équipage) ont été repérés.

8h35: Cet accident arrive moins d'un mois après la disparition en mer de l'Airbus AF447 sur le vol Rio-Paris. Sur France Info, le pilote de ligne et expert enquête accident François Grangier n'y voit pas pour autant de «loi des séries» mais simplement un effet de période: «La période estivale est une période excessivement chargées en matière aéronautique et c'est souvent dans cette période estivale que l'on doit déplorer les accidents aériens».

6h: L'Airbus A-310 de Yemenia Airways s'est abîmé en mer au large des Comores, avec 153 personnes à bord. Le vol a débuté de Roissy lundi, selon le site internet d'Aéroports de Paris, direction Marseille, puis Sanaa, au Yemen. A Sanaa, les passagers ont changé d'appareil pour embarquer à bord d'un A-310. Qui, selon RFI, a décollé pour Djibouti puis Moroni, aux Comores, où il devait arriver mardi à 01H00 heure de Paris. «Il serait tombé en mer», explique la radio.

«Il est très tôt pour savoir les causes de l'accident, ajoute le site. Mais on parle du mauvais temps. Depuis quelques jours, le pays est secoué par de fortes rafales de vent».

(photo de Une : un Airbus A310 de la compagnie Yemenia/ Wikimedia Commons)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte