Persepolis 2.0

Slate.fr, mis à jour le 29.06.2009 à 14 h 34

Les élections présidentielles iraniennes du 12 juin 2009 qui ont reconduit le président sortant Mahmoud Ahmadinejad continuent à faire parler d'elles sur le web. Si les médias en Iran ont paru verrouillés et n'ont laissé transparaitre qu'un faible aperçu de la réalité, Internet a pu jouer un rôle primordial ; ainsi a-t-on souvent entendu, peut-être à tort, parler de «révolution 2.0».

On trouve par exemple sur le web «Persepolis 2.0», nouvelle basée sur le roman graphique de Marjane Satrapi Persepolis. Trois pages résument ainsi dix jours d'actualités en Iran. Le site titre : «Le soulèvement de l'Iran après les élections : espoirs et craintes au grand jour».

Cette nouvelle retrace brièvement la chronologie et les aspects des évènements iraniens : les élections du 12 juin et la forte mobilisation qu'elles ont engendrée, la déception devant l'annonce de la réélection d'Ahmadinejad puis les doutes exprimés par les partisans de Moussavi, les premières contestations et le rôle joué par les nouveaux moyens de communication, l'espoir qui naît d'une très forte mobilisation de toutes les tranches de la population, la déception engendrée par la décision du Guide Suprême Khamenei déclarant l'élection valable et les manifestations contraires à la loi, la colère du peuple iranien et la répression qui s'intensifient.

La nouvelle s'achève par la mort de Neda. Elle est dans les bras d'un vieil homme barbu qui déclare : «Ne pleure pas Neda. Tu n'es pas morte pour rien...».

[Lire la nouvelle complète ici]

(Photo: Persepolis, Luciana.Luciana / Flickr )

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte