Internet killed the video star

Giuseppe de Martino, mis à jour le 28.06.2009 à 18 h 54

Lundi 22: Super Barack

Comme pour la précédente chronique, je commence la semaine avec Barack Obama qui est tellement idéal qu'il en devient héros d'un dessin animé. Comme Michael Jackson.

Mardi 23 : Communications politiques

En France cette fois. Grâce à Internet nous avons désormais la possibilité de voir en quasi direct les boulettes/incongruités/ratés de nos politiciens. Bel exemple: la hargne a priori déplacée de Rama Yade à l'égard d'Alain Duhamel. Le plus drôle, c'est surement Bernard Laporte en fait.

On en vient presque à regretter qu'au moment où il était Premier Ministre, Jean-Pierre Raffarin n'avait pas sous la main Dailymotion et Youtube car il nous aurait surement pondu des pépites.

On le voit aujourd'hui à l'œuvre et on admire le bateleur.

Dernier exemple, notre BHL qui s'en prend en vidéo aux dignitaires Iraniens.

Mercredi 24 : Garbology

La garbology, comme vous le savez, c'est l'étude du contenu des poubelles des célébrités. Le pape de la Garbology s'en donne à cœur joie dans ce documentaire qui lui est dédié et disponible gratuitement et légalement sur Internet. C'est aussi un vrai moment de création autour/avec/contre Bob Dylan.

Jeudi 25: Droit fondamental

Le Nouveau Centre a des idées (qui en doutait?) et le fait savoir: sa déclaration des droits fondamentaux numériques est plutôt bien foutue et mériterait d'être reprise par d'autres instances.

En même temps, dans le même - vaste - camp politique, on parle aussi d'un rôle au plus haut niveau pour Frédéric Lefèbvre, le héraut des causes perdues. Comme déjà dit ici, il nous permet si souvent de ne pas tomber dans le train-train qu'on ne l'échangerait pour rien au monde d'autant qu'il donne souvent l'occasion aux internautes de nous faire sourire.

Vendredi 26 : MJ

C'est un raz de marée : le décès de Michael Jackson est sans soute l'événement le plus commenté de l'histoire d'Internet.

Donc il y en aura pour tous les goûts :

L'hommage de fanL'hommage politiqueMais je préfère ça.

Et on oublie quand même qu'il en a influencé beaucoup dans la vie de tous les jours.

Samedi 27 : La musique adoucit les mœurs

Cette chronique aborde de plus en plus souvent le monde de la musique et celui des discothèques donc je conclus celle-ci en vous donnant l'adresse du site «hénaurme» de la boite où traine l'équipe de Slate (et notamment le déjà incontournable Vincent G) et en vous conseillant de suivre la websérie du pianiste fou Gonzales. Déjà un must.

Giuseppe de Martino

Giuseppe de Martino
Giuseppe de Martino (51 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte