François Fillon relance le débat sur les retraites

Slate.fr, mis à jour le 29.06.2009 à 9 h 51

«Il n'y a pas d'autre solution pour sauver nos régimes de retraite que de travailler plus longtemps, alors même que la vie s'allonge. Si ça n'est pas le cas alors il faudra débattre ensemble de la question de l'âge légal de la retraite». En une phrase tenue samedi devant des cadres de l'UMP, le Premier ministre François Fillon a probablement fixé l'agenda politique des petites phrases du week-end et de la semaine à venir.

Sa «réintroduction soudaine dans le débat, après avoir été écartée l'année dernière lors du "RV sur les retraites"» laisse songeur le journaliste du Figaro Marc Landré. «Que s'est-il passé entre temps pour que cette question redevienne importante et qu'on se mette à la marteler?», s'interroge-t-il en rappelant les propos tenus par Hortefeux, Bertrand et Darcos depuis quinze jours. Le journaliste cite les déficits du régime de l'assurance-vieillesse et des régimes complémentaires plombés par la crise. Mais «la crise a bon dos sur ce sujet car les fondamentaux sont restés les mêmes: le rapport démographique chute toujours, l'espérance de vie progresse toujours, les seniors sont toujours mis au ban des entreprises. Et les besoins de financement à terme (50 millards par an en 2050) ne sont pas tellement plus préoccupants que l'année dernière!»

Ce n'est pas tant le sujet que la méthode qui préoccupe Marc Landré. S'il estime qu'il semble inévitable que les Français soient amenés à travailler plus longtemps, «faut-il en faire des tonnes un an avant que la question ne soit posée, au risque d'obtenir l'inverse de l'effet escompté : à savoir braquer l'opinion plutôt que d'obtenir son soutien ?» Il s'avoue septique et interroge ses lecteurs. Leurs réponses à lire ici.

[Lire le billet complet sur le blog de Marc Landré]


Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte