Une arme de destruction massive secrète contre les nazis

Slate.fr, mis à jour le 26.06.2009 à 12 h 46

Une fléchette de quatre grames composée d'une aiguille de machine à coudre et d'une queue fabriquée à partir d'une paille: c'est l'arme secrète de destruction massive qu'avaient conçue les scientifiques britanniques pour s'assurer la victoire finale contre l'Allemagne nazie pendant la Seconde guerre mondiale.

Un document secret récemment publié détaille les travaux de recherches pour mettre au point ces fléchettes anti-personnelles prévues pour contenir de l'anthrax ou du ricin et être bombardées depuis le ciel, rapporte the Independent. Ces recherches témoignent de la volonté des Alliés de développer des armes chimiques et biologiques pendant le Seconde guerre mondiale et de les utiliser contre les armées d'Hitler.

Le rapport, intitulé «Recherche sur l'utilisation de l'anthrax et d'autres poisons pour la guerre biologique», précise que l'idée d'utiliser des fléchettes datait de la Première guerre mondiale mais que l'ajout de poison en faisait une arme de «mort ou de d'invalidité».

«L'utilisation de poison permet l'utilisation d'une fléchette bien plus petite, car une légère pénétration sans toucher d'organe vital suffit pour implanter le poison, peut-on y lire. Il semble très peu probable que les premiers secours ou tout autre traitement médical puisse éviter la mort d'un homme ayant reçu une dose suffisante.»

[Lire l'article complet dans The Independent]

(Photo: wili_hybrid, Flickr, CC)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte