Monde

Quatre hommes mutilés en public en Somalie

Temps de lecture : 2 min

Des islamistes radicaux somaliens ont effectué des doubles amputations en public sur quatre hommes âgés de 18 à 25 ans accusés d'avoir volé des téléphones et des armes à feu. Chacun d'entre eux a été amputé d'une main et d'un pied par des hommes masqués armés de machettes après avoir été condamné par un tribunal qui applique la charia, rapporte la BBC.

Plus de 300 personnes, parmi lesquelles des femmes et des enfants, ont assisté à la scène dans la capitale Mogadiscio. Le groupe d'insurgés Al-Shabab, qui contrôle une grande partie du Sud du pays, inflige régulièrement  des amputations, des fouettages et des exécutions dans le port de Kismayo, mais ce genre de punitions sont rares dans la capitale.

Amnesty International a condamné ces amputations, déclarant qu'elles s'apparentaient à de la torture. Après l'annonce de la sentence lundi 22 juin, les mosquées du quartier ont annoncé à travers leurs enceintes l'heure et la date des amputations.

[Lire l'article complet sur BBC News]

(Photo: Quatre hommes condamnés à être amputés à Mogadiscio, REUTERS/STR New)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Incendie à Notre-Dame, publication du rapport Mueller et confirmation du candidat de l'opposition à la tête de la mairie d'Istanbul... La semaine du 13 avril en images. 

Docteur américain échange opioïdes contre argent ou rapport sexuel

Docteur américain échange opioïdes contre argent ou rapport sexuel

Aux États-Unis, plus de soixante professionnel·les de la santé ont été arrêté·es pour prescription illégale d'antidouleurs.

Le rapport Mueller confirme que la porte-parole de Trump est une menteuse

Le rapport Mueller confirme que la porte-parole de Trump est une menteuse

Sarah Sanders a avoué avoir inventé de fausses informations sur le limogeage de l'ancien directeur du FBI, James Comey.

Newsletters