Life

L'homoparentalité bénéfique pour les enfants?

Slate.fr, mis à jour le 25.06.2009 à 12 h 41

Une étude danoise, publiée le 18 mai, montre que les enfants élevés par un couple de lesbiennes souffriraient moins de troubles pyschiatriques que les autres. Au Danemark l’adoption dans les couples gays est autorisée depuis cette année.

«L’idée était de voir si, comme le veut la croyance populaire, il existe des différences entre les enfants qui grandissent dans des familles “traditionnelles” et ceux élevés par deux lesbiennes. Et bien oui, la distinction serait même plutôt positive : les enfants des couples lesbiens adoptés par la conjointe de leur mère sont moins en contact avec la psychiatrie que les autres (1,8% contre 5%)» explique le blog Bonnenouvelle, hébergé sur lemonde.fr

Explication envisagée: les enfants de couples lesbiens «ont grandi avec des femmes qui ont dû apprendre à s'accepter», explique dans une interview Merete Laubjerg, chercheuse de l'Université de Copenhague qui a dirigé l'étude. «On peut imaginer qu'elles ont traversé des situations existentielles problématiques et qu'elles ont réussi à s'en sortir. Elles ont aussi dû accepter une situation, qui les place en dehors de la norme, ce qui a pu les rendre plus fortes et plus résistantes. Elles sont plus sûres d'elles-mêmes, dans un monde qui peut les considérer comme controversées.»

[Lire l'article complet sur lemonde.fr]

(crédit: flickr/cc/SF Bart: same sex marriage)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte