Monde / Life

Le mystère du homard pas cher

Temps de lecture : 2 min

Les pêcheurs de homards de Nouvelle-Angleterre sont malheureux, raconte le mensuel américain The Atlantic: ils ont quantité de homards et pas assez de clients. Finie l'époque où le crustacé se vendait à prix d'or. La responsable n'est pas la crise économique: ce sont les homards eux-mêmes, trop de sexe et trop de bébés.

La majorité des homards de Nouvelle-Angleterre sont pêchés dans le Golf du Maine, et contrairement à la plupart des pêcheurs du monde, ceux du Maine ont fait beaucoup d'efforts en faveur d'une pêche durable. Pendant des décennies, les très gros homards, les jeunes, les femelles avec des oeux, ont été rejetés à la mer pour ne pas épuiser les réserves. En parallèle, les scientifiques ont étudié la population du Golf et conclu que les homards adultes continuent d'avoir beaucoup de rapports sexuels.

Le problème étant qu'entre leur bonne santé sexuelle, et les efforts pour les préserver, les homards sont devenus trop nombreux. Depuis les années 1990, le nombre de homards pêchés est supérieur à ce que le marché peut supporter. Cela fait près de 20 ans qu'il faut exporter.

A cela s'ajoute le fait qu'au Canada, de nombreuses usines qui congelaient des homards pour les revendre à des chaînes de restaurants comme le «Red Lobster» ont fait faillite, rejetant les crustacés sur le marché américain. D'où un redoublement dans la chute des prix.

Si les pêcheurs de homards s'unissent selon The Atlantic, et puisque la demande de produits de la mer reste forte, ils pourront s'en sortir. Mais cela prendra du temps.

Lire l'article complet sur The Atlantic

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

crédit: flickr

Newsletters

Les forces aériennes finlandaises abandonnent peu à peu le symbole de la croix gammée

Les forces aériennes finlandaises abandonnent peu à peu le symbole de la croix gammée

Ce fut longtemps un choix d'image assez surprenant.

Les femmes trans, grandes perdantes de la présidence Trump

Les femmes trans, grandes perdantes de la présidence Trump

Dès son premier jour à la Maison-Blanche en janvier 2017, l'administration Trump a détricoté quatre années d'avancées pour les droits des personnes trans aux États-Unis.

La route maritime du Nord, ouverte de plus en plus tôt, aiguise tous les appétits

La route maritime du Nord, ouverte de plus en plus tôt, aiguise tous les appétits

En Arctique, la fonte des glaces pourrait permettre à la marine commerciale d'emprunter le passage du Nord-Est toute l'année d'ici à 2035. Un enjeu stratégique pour les Russes.

Newsletters