Life

Comment survivre face à un crocodile

Célésia Barry, mis à jour le 23.04.2013 à 15 h 46

Le plus prudent est d'éviter la confrontation. Sinon, débattez-vous et visez ses points faibles.

Too Long, un crocodile marin de 4,9 mètres de long, tient dans sa gueule une tête de porc de 6,5 kg. REUTERS/Romeo Ranoco

Too Long, un crocodile marin de 4,9 mètres de long, tient dans sa gueule une tête de porc de 6,5 kg. REUTERS/Romeo Ranoco

A Nhulunbuy, en Australie, un Français âgé de 29 ans tentait de récupérer à la nage un canot qui avait dérivé lorsqu'un crocodile l'a saisi au cou et entraîné sous l'eau. L'histoire aurait pu tragiquement s'arrêter là si Yoann Galeran n'avait pas combattu le reptile. Le Français originaire d'Avignon s'en est sorti avec quelques points de sutures et des griffures dans le dos. Comment survivre face à un crocodile affamé?

Le plus prudent est d'éviter la confrontation. Le meilleur moyen de ne pas se faire attaquer par un crocodile est de ne pas s'en approcher. L'animal a peur de l'homme et n'attaque que lorsqu'il se sent menacé. Sinon, débattez-vous et visez ses points faibles.

Le crocodile fait partie de l'espèce des crocodiliens, qui elle-même appartient aux reptiles. Il est souvent confondu avec l'alligator et, de fait, les deux cousins se ressemblent. Le moyen le plus simple de les différencier est d’observer la gueule close de l'animal: chez le crocodile, les quatrièmes dents de la mâchoire inférieure dépassent.

La plus grosse espèce de crocodiles est celle des crocodiles marins, dont les mâles mesurent entre six et sept mètres de long. Celui qui a attaqué Yoann Galeran ne mesurait que deux mètres.

Des attaques très rares

On compte relativement peu de décès causés par des crocodiliens: aux Etats-Unis, 14 personnes ont été tuées par un alligator depuis 1948. En comparaison, vous avez un million de fois plus de chances de gagner le jackpot au loto en Floride (l'Etat américain où ont lieu le plus d'attaques) que de vous y faire attaquer par un alligator. En Australie, une personne est tuée chaque année en moyenne par un crocodile marin.

Evitez les bords des fleuves, des étangs, des lacs et généralement des eaux troubles, lieux de chasse du crocodile, qui demeure parfois plusieurs heures sous la surface de l'eau à guetter sa proie. Le crocodile est capable de se projeter d'un coup de queue à plus d'un mètre cinquante hors de l'eau pour saisir sa proie avant de l’entraîner au fond pour la noyer.

Dans tous les cas, fuyez la confrontation, un crocodile est généralement plus grand et plus fort que vous. Les plus petites espèces possèdent des mâchoires capables de sectionner un doigt ou une main. Et vous ne retrouverez pas votre membre dans l'estomac du prédateur: l'acide digestif du crocodile est si puissant qu'il dissout os, peau, tissu et même caoutchouc.

Frappez ses points faibles

Si vous rencontrez un crocodile sur terre, courez, vous êtes plus rapide. Le crocodile se fatigue vite et ne dépasse pas 17 km/h alors qu'un homme court en moyenne à 22 km/h. N'avancez pas en zig-zag, comme le veut une légende urbaine: vous seriez ralenti et c'est inutile.

Rapidement, votre poursuivant devrait abandonner une course qui lui demande trop d'effort. Si, par malheur, le reptile est particulièrement tenace, escaladez un arbre ou n'importe quoi qui pourrait vous mettre hors d'atteinte de l'animal: hors de l'eau, le crocodile n'est pas capable de sauter.

En revanche, n'espérez pas trop distancer un crocodile dans l'eau. L'animal nage en moyenne à la vitesse de 30 km/h, soit trois fois plus rapidement que l'homme. Essayez plutôt de sortir de l'eau et vous éloigner le plus loin possible du bord, votre prédateur ne vous suivra probablement pas.

Si le crocodile vous rattrape ou s'il vous a lui-même entraîné dans l'eau, il va tenter de vous noyer avant de vous briser les os puis de déchiqueter votre corps. Le meilleur moyen de s'en sortir est, comme Yoann Galeran, de se débattre et de le frapper sur le nez, ainsi qu'au cou et au ventre, deux parties de son corps qui ne sont pas protégées par des écailles. Les yeux constituent également un point faible. Avec un peu de chance, y enfoncer vos pouces devrait faire fuir l'animal.

Célésia Barry

L'explication remercie Adrien Tomas, responsable animalier de la Ferme aux crocodiles

Retrouvez tous nos articles de la rubrique L'explication ici. Vous vous posez une question sur l'actualité? Envoyez un mail à explication[at]slate.fr.

Célésia Barry
Célésia Barry (113 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte