Monde

Un candidat iranien retire sa plainte

Temps de lecture : 2 min

Mohsen Rezaï, l'un des candidats perdants de la présidentielle iranienne, a retiré sa plainte pour irrégularités déposée auprès du Conseil des Gardiens à propos de l'élection contestée, rapporte la télévision d'Etat PressTv. D'après les chiffres officiels, le candidat conservateur est arrivé troisième, avec 678.240 votes (1,73%).

«La situation politique et sociale et les problèmes de sécurité sont entrés dans une phase sensible et décisive, ce qui est plus important que l'élection», a-t-il expliqué dans une lettre au secrétaire du Conseil des Gardiens, affirmant avoir retiré sa plainte notamment à cause du peu de temps accordé par les autorités pour l'examiner.

Mardi, l'ayatollah Khamenei a accordé un délai supplémentaire de cinq jours pour l'enquête sur les plaintes faites au Conseil. Celui-ci devra rendre son verdict lundi 29 juin, dans moins d'une semaine.

[Lire l'article sur Presstv]

(Photo: Mohsen Rezaï par Amir Farshad Ebrahimi, sur Flickr)

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

En laissant péricliter l'accord sur les armes nucléaires iraniennes, Biden se plante aussi lourdement que Trump

En laissant péricliter l'accord sur les armes nucléaires iraniennes, Biden se plante aussi lourdement que Trump

Si les États-Unis attendent trop de l'Iran, ils n'obtiendront rien du tout et le pays deviendra rapidement une puissance nucléaire.

Un Allemand reconnu coupable d'avoir castré des hommes dans sa cuisine

Un Allemand reconnu coupable d'avoir castré des hommes dans sa cuisine

Cet électricien de 67 ans a retiré les testicules de plusieurs hommes, à leur demande.

En Pologne, ces gens ordinaires qui portent secours aux migrants coincés à la frontière

En Pologne, ces gens ordinaires qui portent secours aux migrants coincés à la frontière

Alors que la crise migratoire entre la Pologne et la Biélorussie se prolonge, des habitants de l'est polonais se sont improvisés travailleurs humanitaires. Mais ce travail a un coût, tant physique que moral.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio