Tech & internet

Facebook: un pas en avant, un pas en arrière

Temps de lecture : 2 min

Après la polémique suscitée par la mise en place de nouvelles conditions d'utilisation sur Facebook, le créateur du réseau social Marc Zuckerberg a décidé de faire marche arrière. Ecrans décortiquait mardi la dernière modification des conditions d'utilisation du réseau social. Depuis le 4 février, les utilisateurs devaient arroger à Facebook « le droit irrévocable, perpétuel (...) d’utiliser, copier, publier, diffuser, stocker, exécuter, transmettre, scanner, modifier, éditer, traduire, adapter, redistribuer n’importe quel contenu déposé sur le site », sans désormais pouvoir supprimer leur compte. Devant le mécontentement des internautes, Zuckerberg a décidé de rétablir les conditions passées.

C'est la seconde fois que «FB» se prend les pieds dans le tapis de la vie privée. En 2007, il avait dû reculer sur la fonction «Beacon» du réseau.

Newsletters

L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni «like» un tweet porno, une enquête est demandée

L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni «like» un tweet porno, une enquête est demandée

L'ambassade parle d'une «attaque vicieuse» de pirates informatiques.

Les visioconférences sont plus fatigantes que les vraies réunions

Les visioconférences sont plus fatigantes que les vraies réunions

L'impression d'être observé·e et l'absence de frontières entre la sphère privée et le travail induisent un niveau d'anxiété plus important qu'à l'accoutumée.

Les tests de grossesse sont aussi puissants que le premier ordinateur d'IBM

Les tests de grossesse sont aussi puissants que le premier ordinateur d'IBM

Le petit appareillage permettant d'afficher le résultat positif ou négatif du test sur l'écran est semblable à celui qui faisait fonctionner le premier PC commercialisé dans les années 1980.

Newsletters