France

Congrès: «Le PS s'est ridiculisé», selon un socialiste

Temps de lecture : 2 min

La stratégie du Parti socialiste au Congrès lundi 22 juin manquait de clarté. Après de longues discussions, le groupe parlementaire avait décidé d'écouter le discours de Nicolas Sarkozy mais de ne pas rester pour le débat qui allait s'en suivre.

Interrogé par un journaliste de L'Express, au lendemain du Congrès, le socialiste François Loncle se lâche. Le député de l'Eure n'avait pas fait le déplacement à Versailles, en désaccord avec la ligne de son parti: «Le PS s'est ridiculisé en assistant à cette cérémonie où le chef de l'Etat est arrivé comme la reine d'Angleterre, avant de s'en aller sans débattre, une fois son discours achevé. Le tout dans un décor digne de l'Ancien régime.»

François Loncle aurait préféré que les socialistes suivent la stratégie des Verts et des communistes qui ont boycotté Versailles. «De la sorte, on aurait transformé ce congrès en congrès de l'UMP à Versailles. Ça aurait eu de la gueule!»

[Lire l'article complet sur lexpress.fr]

(Crédit photo: Nicolas Sarkozy devant le Congrès à Versailles / Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters