Culture

Le FBI luttait contre un classique du porno

Temps de lecture : 2 min

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) américain a essayé d'empêcher la sortie du film «Gorge Profonde» de 1972 dans le but de stopper la diffusion de la pensée «permissive» aux Etats-Unis, d'après des documents récemment publiés. Les agents ont sillonné le pays de Honolulu à Miami, confisqué des copies du film, analysé des négatifs et interrogé les acteurs et les producteurs.

La sortie controversée du film «Gorge Profonde», aux 600 millions de dollars de chiffre d'affaires, est souvent considérée comme un moment clé de la révolution culturelle et sexuelle des Etats-Unis, rapporte le Guardian. Les informations, récoltées par l'Associated Press, étaient contenues dans le dossier du défunt réalisateur du film, Gerard Damiano.

«L'histoire de Gorge Profonde est celle de la dernière offensive des forces conservatrices s'opposant à la révolution culturelle et sexuelle, et de l'avènement de la pornographie dans la culture de masse» explique Mark Weiner, professeur de droit constitutionnel. Le FBI a intenté de nombreux procès pour obscénité et a tenté d'interdire les projections du film pendant des années.

[Lire l'article complet sur guardian.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Capture d'écran du site imdb.com, Affiche italienne du film Deep Throat)

Newsletters

L'hologramme de Whitney Houston surpasse celui de Jean-Luc Mélenchon

L'hologramme de Whitney Houston surpasse celui de Jean-Luc Mélenchon

Il sillonne actuellement l'Europe pour une tournée qui bouscule la technologie holographique.

L'existence ou non d'un mot dans une langue en dit beaucoup sur la société

L'existence ou non d'un mot dans une langue en dit beaucoup sur la société

En espagnol, par exemple, il n'y a pas de terme pour désigner un lanceur ou une lanceuse d'alerte.

La justice américaine vient de faire du street art un art à part entière

La justice américaine vient de faire du street art un art à part entière

Un jugement vient de condamner la destruction de 5Pointz, un squat du Queens recouvert de graffitis, au motif qu'il s'agissait d'œuvres d'art.

Newsletters