France

Sarkozy et Napoléon III, même discours?

Slate.fr, mis à jour le 22.06.2009 à 14 h 10

Aussi contesté soit-il, le discours de Nicolas Sarkozy lundi 22 juin devant le Congrès réuni à Versailles sera historique. Le dernier exercice du genre remonte au 4 novembre 1851 quand Louis-Napoléon Bonaparte s'était exprimé une dernière fois devant l'Assemblée, un mois avant le coup d'Etat du 2 décembre.

Challenges.fr s'est amusé à éplucher les trois discours de Napoléon III devant l'Assemblée pour y trouver des correspondances avec la situation politique de Sarkozy.

- «Mon élection à la première magistrature de la République avait fait naître des espérances, qui n'ont point encore pu toutes se réaliser», déclare-t-il en 1849 dans une déclaration que ne renierait pas Sarkozy.

- «[Le gouvernement] s'efforça de rétablir le prestige de l'autorité, en mettant tous ses soins à appeler aux fonctions publiques les hommes qu'il jugeait les plus honnêtes et les plus capables, sans s'arrêter à leurs antécédents politiques.», déclare-t-il en 1849 dans une forme d'éloge de l'«ouverture».

- «Un état de malaise général tend chaque jour à s'accroître. Partout le travail se ralentit, la misère augmente, les intérêts s'effrayent et les espérances antisociales s'exaltent à mesure que les pouvoirs publics affaiblis approchent de leur terme», déclare-t-il en 1851 dans une France déjà en crise.

[Lire l'article complet sur Challenges.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

[Modification des dates après les deux commentaires ci-dessous. On avait la tête dans le 20ème siècle...]

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte