France

Les rires de Sarkozy sur Karachi

Temps de lecture : 2 min

On avait lu dans la presse que Nicolas Sarkozy avait estimé que les dernières révélations sur l'attentat de Karachi était une «fable». On n'avait pas vu l'intégralité de sa réponse sur le sujet lors d'une conférence de presse en marge du Conseil européen vendredi 19 juin.

Arrêt sur Images a retrouvé cette séquence. Nicolas Sarkozy répond avec sa verve habituelle, ajoutant à sa démonstration une petite blague: «Si y a un braquage à Bruxelles aujourd'hui, j'y étais, c'est incontestable», dit-il avant de rigoler franchement. Puis de conclure sur la douleur des proches des victimes.

 

[Lire l'article complet sur Arrêt sur Images]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters