Monde

Violence dans les rues de Téhéran

Slate.fr, mis à jour le 20.06.2009 à 16 h 15

La police anti-émeutes iranienne est intervenue violemment samedi 20 juin dans l'après-midi pour empêcher les partisans de l'opposition de se rendre sur la place Enqelab de Téhéran et de manifester. Il y aurait eu des affrontements violents. La police utiliserait des canons à eau pour disperser la foule. Une bombe a par ailleurs explosé au mausolée de l'imam Khomeiny blessant un pèlerin et entraînant la mort de l'assaillant.

L'opposition iranienne, qui conteste le résultat du scrutin présidentiel, a pourtant annoncé l'annulation de la manifestation prévue samedi après-midi à Téhéran au lendemain de la sévère mise en garde lancée par l'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la révolution. Le parti Etemad-e Melli du réformateur Mehdi Karoubi, candidat malheureux à l'élection du 12 juin, a déclaré qu'il annulait le rassemblement.

Lors du prêche de la prière du vendredi, Ali Khamenei a pris fait et cause pour le président conservateur réélu, Mahmoud Ahmadinejad. Le guide suprême a demandé aux candidats battus, qui crient à la fraude, l'arrêt de ce mouvement.

Crédit photo: L'ayatollah Ali Khamenei   Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
IranLiens
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte