Société

Un milliard d'êtres humains a faim

Temps de lecture : 2 min

La FAO, l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, titre son rapport annuel «Un sixième de l'humanité victime de sous-alimentation: triste record». Le cap du milliard de personnes sous-alimentées dans le monde sera franchi en 2009; la FAO estime à 1,02 milliards le nombre de personnes souffrant de la faim, dont «642 millions en Asie-Pacifique, 265 millions en Afrique sub-saharienne, 53 millions en Amérique latine et dans les Caraïbes, 42 millions au Proche-Orient et en Afrique du Nord et 15 millions dans les pays développés».

La FAO souligne dans son rapport la responsabilité de la crise économique: «un mélange dangereux constitué par le ralentissement de l'économie mondiale et la flambée persistante des prix des denrées alimentaires dans de nombreux pays a fait sombrer dans la faim et la pauvreté chroniques quelque 100 millions de personnes de plus par rapport à l'an dernier», a déclaré Jacques Diouf, directeur général de la FAO. L'organisation onusienne rappelle que la crise économique a non seulement aggravé les conditions de vie dans les pays en voie de développement mais qu'elle a également eu pour conséquence de réduire de près d'un quart les aides en provenance des pays les plus riches.

Jacques Diouf souligne le fait que cette crise alimentaire «pose un risque sérieux pour la paix et la sécurité dans le monde»; les pays pauvres «doivent recevoir les soutiens nécessaires en matière de développement, d'économie et de politique afin d'accroître leur production et leur productivité agricoles». Le rapport complet sur «L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde en 2009» sera présenté en octobre.

[Lire l'article complet sur LeNouvelObs.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Roue libre

Roue libre

Les filles peuvent s'habiller comme elles veulent, c'est un droit, pas une opinion

Les filles peuvent s'habiller comme elles veulent, c'est un droit, pas une opinion

Leur interdire des tenues sous prétexte qu'elles risquent d'exciter les garçons hétéros, c'est ce qu'on appelle la culture du viol.

Ils sont tous devenus fous à Marseille ou quoi?

Ils sont tous devenus fous à Marseille ou quoi?

[BLOG You Will Never Hate Alone] Dans la cité phocéenne, les réactions suscitées par les mesures gouvernementales dénotent une détérioration de la vie démocratique.

Newsletters