France

Burqa: le gouvernement envisage une loi

Temps de lecture : 2 min

Le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, a déclaré vendredi 19 juin qu'une loi sur la burqa était envisageable «s'il s'avérait que le port de la burqa est subi». «Il faut que les signes d'appartenance (religieuse) soient volontaires, ils ne peuvent pas être imposés, notamment aux femmes, par d'autres, extérieurs à la famille par exemple. Concernant la burqa, c'est vrai qu'on peut sérieusement s'interroger», déclare Luc Chatel.

Le travail de réflexion sera vraisemblablement mené par une commission d'enquête parlementaire suite à la proposition du député communiste André Gérin qui souhaite que les députés s'intéressent au port du voile intégral par les femmes musulmanes.

Dans une interview au Parisien, Fadela Amara, secrétaire d'Etat à la Ville, soutient cette proposition: «Si j’avais été députée, je pense que j’en aurais été l’instigatrice! Je suis ravie que cette initiative transcende les clivages politiques, qu’un consensus se dégage pour la liberté et l’égalité des femmes, deux valeurs qui ne peuvent pas se négocier dans notre République. Personne ne peut rester indifférent. Je suis favorable à l’interdiction totale de la burqa dans notre pays».

[Lire la dépêche AFP]

Photos: Femmes portant la burqua dans les rues de Peshawar, Reuters

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

De droite et utiles en temps de grève

De droite et utiles en temps de grève

Newsletters