Life

C'est vrai ce qu'on dit des hommes qui ont des grands pieds?

Brian Palmer, mis à jour le 28.02.2013 à 13 h 28

La véritable mesure de l'homme n'est pas une entreprise aisée.

Le producteur Randy Jackson, le musicien Steven Tyler et les chaussures style grands pieds portées par Jim Carrey à une soirée organisée pour les Oscar par la fondation Elton John pour le sida en  février 2013. REUTERS/Gus Ruelas

Le producteur Randy Jackson, le musicien Steven Tyler et les chaussures style grands pieds portées par Jim Carrey à une soirée organisée pour les Oscar par la fondation Elton John pour le sida en février 2013. REUTERS/Gus Ruelas

Mi-février, Chubby Checker a porté plainte contre le géant informatique Hewlett-Packard, à cause du «Chubby Checker», une application qui se propose d'estimer la taille du pénis d'un homme en fonction de sa pointure. Mais y-a-t-il réellement une corrélation entre la longueur du pénis et la pointure?

Peut-être que oui, peut-être que non. En 2002, une équipe d'urologues d'un hôpital britannique avait mesuré la taille du pénis et la pointure de 104 hommes, et n'avait trouvé aucune corrélation statistiquement significative entre les deux. L'étude fit immédiatement un carton et, pour de nombreux sites, elle sonna la mort officielle du mythe pied/pénis.

Mais l'Explication, pour sa part, n'est pas entièrement convaincue. En 1993, une étude avait rendu compte d'un lien – mince – entre pointure et taille du pénis. Et d'autres encore ont rapporté certaines corrélations entre la taille du pénis et diverses mesures corporelles. En 2011, des chercheurs turcs avaient trouvé que la taille, le poids et l’indice de masse corporelle d'un homme étaient corrélés à la taille de son pénis. Et la même année que l'étude anglaise censée discréditer le mythe pied/pénis, des urologues grecs avaient observé un lien entre la taille du pénis et celle de l'index.

Si la taille de certaines parties du corps est corrélée avec celle du pénis, il serait surprenant qu'il n'en soit pas autant avec la taille des pieds. (Les individus grands, et avec de grandes mains, ont aussi plus de chances d'avoir de grands pieds). Une certaine variabilité individuelle est à prévoir, mais cette question ne sera pas réglée tant qu'un nombre conséquent d'études, bien construites, n'arrivera pas à la même conclusion. Et on risque d'attendre encore longtemps, vu la misère que le gouvernement américain alloue aux chercheurs travaillant sur la longueur du pénis.

La première difficulté de ce genre d'études, c'est de trouver une méthode de mesure du pénis fiable et précise. Les dimensions corporelles, en général, sont sujettes à fluctuations. Restez debout pendant un long moment, faites du sport, ou même embarquez à bord d'un vol transatlantique, et vous verrez probablement vos pieds gonfler. De même, selon les moments de la journée, votre tour de taille évolue, comme votre taille. Mais ces variations n'ont rien à voir avec l'amplitude que peut connaître un pénis, que ce soit en fonction des changements de température, de l'activité physique, des sensations tactiles ou même de l'état psychique de son propriétaire. Selon l'étude grecque sus-mentionnée, il suffit de tirer sur un pénis en repos pour modifier sa taille de plus de 30%

L'idéal, pour des études pied-pénis, ce serait de mesurer le membre masculin en complète érection, mais ce n'est pas faisable. Pour y pallier, la plupart des chercheurs tirent sur le pénis en repos, avant de mesurer sa longueur. Mais même si cette façon de faire prévaut parmi les urologues, en réalité, il n'y a pas qu'une seule méthode d'étirement du pénis. Certains médecins le mesurent dès que leurs sujets d'étude ont descendu leur pantalon, pour éviter que le froid n'affecte les données. Ils tirent sur le pénis, prennent leur mesure, et c'est fini.

D'autres chercheurs tirent trois fois sur le pénis avant de le mesurer, un peu comme un clown souffle progressivement dans un ballon pour en faire un chien en baudruche. Par ailleurs, quelle que soit la méthode d'étirement choisie, il est difficile de l'appliquer de manière constante. Quand vous tirez sur un objet avant de le mesurer, sa longueur dépendra de la vigueur que vous mettrez à le faire. Enfin, tous les urologues n'ont pas le même avis sur la force à appliquer sur le pénis de leurs sujets d'étude.

Brian Palmer

Traduit par Peggy Sastre

Retrouvez tous nos articles de la rubrique L'explication ici. Vous vous posez une question sur l'actualité? Envoyez un mail à explication[at]slate.fr.

Brian Palmer
Brian Palmer (157 articles)
Journaliste
hommesérectionsexepiedpénis
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte