Sports

Quels sont les sports les plus dangereux pour les spectateurs?

L.V. Anderson, mis à jour le 10.03.2013 à 9 h 18

Un accident a fait 28 blessés parmi les spectateurs d'une course automobile à Daytona, aux États-Unis. Mais les sports mécaniques ne sont pas les plus risqués pour les fans.

L'accident sur le circuit de Daytona Beach aux Etats-Unis le 23 février 2013, REUTERS

L'accident sur le circuit de Daytona Beach aux Etats-Unis le 23 février 2013, REUTERS

Vingt-huit spectateurs ont été blessés sur le circuit de Daytona (Floride) aux Etats-Unis, samedi 23 février, la veille de la course de stock car du Daytona 500, après qu’un carambolage de 12 voitures en a envoyé une vers les gradins. Les courses automobiles sont-elles le sport le plus dangereux pour les spectateurs?

Non. Se rendre à des courses automobiles comporte des risques, mais la plupart des personnes qui meurent ou sont victimes de blessures au cours de courses automobiles professionnelles sont les pilotes et les personnes qui travaillent autour de la piste.

Selon une étude du Charlotte Observer, 46 spectateurs sont morts lors de manifestations de sports mécaniques entre 1990 et 2010, mais aucun décès n’a eu lieu lors d’une cours de Nascar.

Quelques crashs de Nascar ont fait des blessés, comme l’accident de Talladega en 1987, au cours duquel des débris de la voiture de Bobby Allison ont volé dans la tribune, ou un autre incident, toujours à Talladega, au cours duquel la voiture de Carl Edwards s’est retournée dans les grillages.

Le pire accident dans l’histoire des sports mécaniques a lui eu lieu aux 24 Heures du Mans en 1955, lorsque 83 spectateurs ont trouvé la mort. Un accident qui a entraîné de nouvelles mesures de sécurité dans tous les sports automobiles.

Le nombre de morts de spectateurs aux courses automobiles est insignifiant en comparaison du nombre de morts de spectateurs au football. Il n’y a pas de statistiques exhaustive sur le nombre de morts et de blessés pendant un match de foot dans le monde, mais il est clair que des milliers de personnes sont mortes au stade.

Des milliers de personnes mortes au stade

En 1986, 56 personnes sont décédées lors d’un match à Bradford en Angleterre; le stade en bois de Valley Parade n’avait pas été modifié de manière significative depuis 1908, et des déchets s’étaient empilés sous les gradins. De nombreux stades britanniques et européens comportaient des terrasses ou des sections sans sièges.

Après la bousculade qui a fait 96 morts au stade d’Hillsborough à Sheffield, en 1989, les stades anglais ont remplacé les terrasses par des sections avec des places assises pour prévenir les entassements dangereux. Les autres morts de spectateurs de foot sont liées à des violences; l’année dernière, 79 personnes sont mortes au cours d’une émeute après un match au stade de Port-Saïd en Egypte.

La violence dans les stades est moins problématique aux Etats-Unis, même si le comportement des fans de l’équipe de football américain des Philadelphia Eagles était devenu si chahuteur dans les années 1990 que la ville avait instauré un tribunal spécial surnommé le «tribunal des Eagles» au Veteran Stadium en 1998.

Le base-ball et le hockey

Cependant, de nombreux fans américains de base-ball et de hockey ont été blessés ou tués par des balles ou des palets. Jusqu’en 2007, 61 spectateurs de base-ball étaient morts après avoir été touchés par une balle ou une batte (bien que la plupart de ces accidents ont eu lieu lors de matchs amateurs), et 15 sont morts d’une chute depuis les gradins.

Un seul spectateur a été tué par un palet au cours d’un match de NHL; en 2002, une fille de 13 ans est morte après avoir été touchée à la tempe lors d’un match des Columbus Blue Jackets dans l’Ohio. Après cet incident, la NHL a mis en place des filets aux deux extrémités de la patinoire pour empêcher des palets perdus de toucher les spectateurs.

L.V. Anderson

Traduit par Grégoire Fleurot

L’Explication remercie Tim Ashwell d l’université de New Hampshire, Richard O. Davies de l’université du Nevada à Reni, et Dave Zirin d’ Edge of Sports.

Retrouvez tous nos articles de la rubrique L'explication ici. Vous vous posez une question sur l'actualité? Envoyez un mail à explication @ slate.fr

L.V. Anderson
L.V. Anderson (19 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte