France

1 ou 2 euros pour voter aux primaires à gauche

Temps de lecture : 2 min

Le rapport d'Arnaud Montebourg sur l'organisation des primaires à gauche pour 2012 était très attendu, le journal Le Monde en révèle la teneur vendredi 19 juin. Principale proposition: tout citoyen français pourra voter, en payant une contribution entre un et deux euros.

D'après les propositions d'Arnaud Montebourg, les candidats pourront venir de tout l'éventail de «la gauche de gouvernement», à savoir les Verts, le PCF, le Parti de gauche, le Parti radical de gauche et le Mouvement républicain et citoyen.

Ces primaires, qui débuteraient en février 2011, pourraient se tenir un dimanche sous des tentes installées devant les bâtiments publics. Le système de sélection s'annonce très long: trois tours éliminatoires serait organisés à l'échelle départementale pour sélectionner les candidats au premier tour de la primaire nationale. Un second tour serait ensuite organisé et une convention de «réunification» sur le modèle américain clôturerait le processus.

[Lire l'article complet sur le site du Monde]

[Télécharger le rapport Montebourg en PDF]

(photo de Une: Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters