Monde

Un homme sud-africain sur quatre serait un violeur

Temps de lecture : 2 min

 

Selon les conclusions d'une étude menée par le Medical Research Council, un homme Sud-africain sur quatre aurait déjà violé quelqu'un, et parmi eux plus de la moitié l'aurait fait plus d'une fois. Le sondage portait sur 1 738 hommes habitant dans les provinces du KwaZulu-Natal du Cap oriental.

L'étude montre aussi que les trois quart de ceux ayant avoué avoir déjà violé l'ont fait pour la première fois alors qu'ils étaient encore adolescents. Les pratiques telles que le viol en réunion seraient courantes car elles sont considérées par beaucoup comme un rite de camaraderie masculine. Un répondant sur vingt a déclaré avoir violé une femme ou une fille dans l'année.

Le professeur Rachel Jewkes, qui a conduit l'étude, a déclaré à la BBC que les résultats de l'enquête étaient «très choquants» «La priorité absolue est de changer les attitudes sociales qui ont crée une norme selon laquelle obliger une femme à avoir des rapports sexuels est plus ou moins acceptable» explique-t-elle.

[Lire l'article complet sur BBC News]

(Photo: Militantes des droits de la femme, REUTERS/Siphiwe Sibeko)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters