Monde

Les Américains doutent d'Obama

Temps de lecture : 2 min

La politique économique de Barack Obama ne convainc plus les Américains révèle un sondage réalisé par le Wall Street Journal et la chaîne NBC News.

D'après ce sondage, même si 56% des Américains approuvent l'action générale de leur président (contre 60% en février), seuls 20% s'estiment tout à fait sûrs qu'il fait les bons choix pour améliorer la situation économique.

Près de la moitié des interrogés (49%) est très inquiète du rôle plus important qu'a pris le gouvernement fédéral, au travers notamment de sa participation dans General Motors, dans l'économie américaine. Au total, 7 Américains sur 10 se sentent assez ou très inquiets.

58% des sondés pensent que le président et le Congrès devraient se préoccuper avant tout de garder au plus bas le déficit budgétaire, même si cela signifie que l'économie mettra davantage de temps à se redresser. Bonne nouvelle pour le président américain, 46% de ses concitoyens blâment l'administration Bush pour l'ampleur du déficit budgétaire.

[Lire l'article complet sur le Wall Street Journal]

(Photo: Elizabeth Cromwell, via Wikimedia)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

 

Slate.fr

Newsletters

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Des journalistes de The Atlantic estiment que plus de 350 journalistes ont perdu leur emploi en partie en raison des statistiques données par Facebook.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Bébé royal, légalisation du cannabis au Canada et «meurtre de masse» en Crimée... La semaine du 14 octobre en images. 

Au Canada, des milliers d'autochtones n'ont toujours pas l'eau potable chez eux

Au Canada, des milliers d'autochtones n'ont toujours pas l'eau potable chez eux

Pourtant, le Premier ministre Justin Trudeau s'était engagé à résoudre ce problème qui mine les réserves des Premières Nations depuis des années.

Newsletters