Monde

Procès Stern: huit ans et demi pour Brossard

Temps de lecture : 2 min

La Française Cécile Brossard a été condamnée à huit ans et six mois de réclusion pour le meurtre de son amant, le banquier français Edouard Stern, en 2005, rapporte l'Express.

Suivant le ministère public et la partie civile, le jury a écarté la thèse du crime passionnel plaidée par la défense, passible de 10 ans de prison. Cécile Brossard avait d'ailleurs avoué peu après les faits avoir tué son amant de plusieurs balles à bout portant «après une séance de jeux sexuels sadomasochistes et une dispute pour la somme d'un million de dollars» rapporte France Info.

Dans leur verdict, les jurés ont admis que l'accusée était dans «un désarroi profond» lors de son acte. Mais à leurs yeux, Cécile Brossard ne serait «pas excusable», car elle est au moins «partiellement responsable de l'émotion qui l'a envahie» ainsi que de «la situation dans laquelle elle se trouvait». L'accusée, libérable aux deux tiers de sa peine, a déjà purgé quatre ans de détention provisoire.

[Lire l'article complet sur l'Express]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters