Slate.fr-Les Tablettes numéro 28 Spécial Tennis

Ce début de saison est l’occasion de faire le point sur ce nouvel âge d’or de la balle jaune. Où les joueurs vont plus vite, les coups plus forts et le jeu toujours plus spectaculaire.

Slate.fr

- Slate.fr -

Le premier tournoi du Grand Chelem vient de se terminer. Sur une victoire de Novak Djokovic. Pour la troisième fois consécutive, le joueur serbe s’impose à Melbourne. Est-ce le signe que l’heure de son règne sans partage arrive? Oh non, loin de là.

Défait en finale, le Britannique Andy Murray montre que sa marge de progression est encore forte. Défait lui en demi-finale après un match âpre, en cinq sets, le Suisse Roger Federer montre qu’il est encore là. D’ailleurs, à 31 ans, l’ancien numéro 1 mondial a plus que des beaux restes. A 33 ans, Agassi engrangeait encore des tournois du Grand Chelem.

Et Nadal? L’Espagnol n’est plus dans le top 4 mondial, pour la première fois depuis 7 ans. Cela pourrait être un séisme sportif si la raison de cette descente d’une marche ne sanctionnait pas une année 2012 moisie par une blessure par ci, un virus ou une angoisse par là. Le retour à la compétition de Rafa devrait logiquement le remettre en selle pour la saison de terre battue à venir.

» Téléchargez le n°28 de Slate.fr-Les tablettes Spécial Tennis sur iPad

» Téléchargez le n°28 de Slate.fr-Les tablettes Spécial Tennis sur Android

Le Big Four n’est donc pas mort, et si Djokovic est le seul à encore pouvoir prétendre succéder à Rod Laver et s’adjuger le Grand Chelem, les trois autres garçons sont encore dans le vent pour le priver de ce Graal tennistique. Et comme en 2012, empocher chacun un titre majeur (Djoko à Melbourne donc, Nadal à Paris, Federer à Wimbledon et Murray à New York).

Et chez les femmes? Peut-être du nouveau... Serena Williams, qui a fait une des meilleures saisons de sa carrière en 2012 (Wimbledon, JO, US Open, Masters) devrait être aussi forte en 2013 et être la joueuse à abattre. A moins qu’elle ne soit gênée par les blessures, comme celle qui l’a privée de pousser plus loin sa route en Australie.

Pour la faire chuter, le tennis s’est enfin trouvé –comme au bon vieux temps– une joueuse à détester, la Biélorusse Viktoria Azarenka, victorieuse à Melbourne et numéro 1 mondial; et peut-être une nouvelle star, Sloane Stephens, une jeune américaine de 19 ans.

Ce début de saison est donc l’occasion de faire le point sur ce nouvel âge d’or de la balle jaune. Où les joueurs vont plus vite, les coups plus forts et le jeu toujours plus spectaculaire.

 

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
L'AUTEUR
Les articles signés "Slate.fr" ont été écrits par la rédaction du site. Retrouvez les articles de Slate.fr sur Google+. Ses articles
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
D'autres ont aimé »
Publié le 30/01/2013
Mis à jour le 30/01/2013 à 10h01
0 réaction