Culture

Trailer est-il? The Lady Assassin 3D, la femme qui tue

Temps de lecture : 2 min

Super! Le retour du cinéma hongkongais? Pas du tout: il s'agit d'un film vietnamien...

The Lady Assassin 3D - DR
The Lady Assassin 3D - DR

Il y a des trailers bavards, qui en mettent plein les oreilles plutôt que plein les yeux (si ce n'est pour lire les sous-titres, quand il y en a). Et il y a ceux qui ne causent pas trop, qui préfèrent montrer la marchandise parce qu'ils savent parfaitement qu'on n'y viendra pas pour les dialogues.

C'est le cas de The Lady Assassin 3D, film d'art martial aux premières images époustouflantes, même sans le relief, et qui se contente d'une simple accroche bidon («derrière l'innocence et la beauté se cache un piège mortel») pour évoquer sa trame.

On y voit des combats chorégraphiées avec une minutie dingue, des mouvements aériens grâcieux et de chaudes étreintes saphiques: que demander de plus?


A première vue, d'aucuns se réjouiront sans doute en s'esclaffant d'un «meeeeerveilleux retour du cinéma de Hong Kong!», sauf qu'il n'en est rien puisque le film, signé Nguyen Quang Dung, nous vient du Vietnam.

Autant dire que trouver des informations précises sur le long métrage relève du parcours du combattant pour qui ne maîtrise pas le vietnamien, la piètre compétence de Google Translate en la matière faisant peur. Et ce n'est pas du côté des néanmoins excellents confrères de Twitch chez qui l'on a trouvé la chose, qu'on en apprendra plus.

On a toutefois pu mettre la main sur le site bilingue de la société qui distribue le film, Galaxy Studio, qui se présente comme la première entreprise privée à être entrée dans le business du cinéma quand le secteur a été ouvert par le gouvernement vietnamien en 2003.

Soyons honnêtes, c'est à ce moment qu'on a réalisé que le septième art à Hanoï était encore contrôlé par l'Etat à l'époque où sortait chez nous des films comme Taxi 3, la Beuze et Chouchou. Bon, dit comme ça, on ne sait pas vraiment qui plaindre. Aucune idée sur la visibilité de The Lady Assassin un jour en France, mais peut-être que le festival du cinéma asiatique de Deauville, qui se tiendra en mars, est déjà sur le coup...

Alexandre Hervaud

Alexandre Hervaud Journaliste

Newsletters

«Dernier amour», une adaptation extrêmement juste de Casanova

«Dernier amour», une adaptation extrêmement juste de Casanova

Le nouveau film de Benoît Jacquot s'inspire des «Mémoires» de Casanova pour laisser éclore un très beau portrait de jeune femme.

Supprimer Michael Jackson des «Simpson» est une erreur

Supprimer Michael Jackson des «Simpson» est une erreur

La Fox a escamoté l'épisode des «Simpson» qui parlait de la star, illustrant la tendance récente à se débarrasser purement et simplement d'œuvres devenues trop gênantes.

Trop de livres tue le livre

Trop de livres tue le livre

[BLOG You Will Never Hate Alone] À l'idée de publier un roman à la rentrée prochaine, j'ai par avance le vertige en songeant à tous les autres qui paraîtront en même temps.

Newsletters