Trailer est-il? Revenge City, polar martial avec Sasha Grey

La ville du pêché - DR

La ville du pêché - DR

Trailer est-il?, c'est LA chronique quotidienne pour amateurs de bandes-annonces diverses et (a)variées: séries B plus ou moins prometteuses, raretés improbables, porno rigolo, docus décalés, etc.

La fin de l'année (ou le début de la suivante, c'est selon) constitue le moment privilégié pour les bilans cinéphiles, généralement présentés sous forme de top de films qui ont marqué l'année. Certaines publications en profitent pour pointer les films passés relativement inaperçus à l'époque de leur sortie. C'est le cas du site Beyond Hollywood qui proposait dans un article publié fin décembre une liste de «huit films de 2012 oubliés qui méritent un deuxième coup d'oeil».

Parmi ces films, certains sont sortis en France où ils ont rencontré un certain succès, à l'image de The Secret de Pascal Laugier, d'autres ont été distribués en catimini comme L'homme aux poings de fer, d'autres s'apprêtent à sortir directement en vidéo comme Dredd, The Day ou le dernier Universal Soldier, et certains comme The Baytown Outlaws déjà évoqué dans ces pages restent encore inédits en France.

Notre film du jour, The Girl from the Naked Eye, décrit par Beyond Hollywood comme «un film noir d'arts martiaux», fait partie de cette liste. Avouons tout de go être passé complètement à côté de ce projet qui vient pourtant de connaître une récente exploitation en France, directement en vidéo, sous le titre Revenge City.

Le hasard veut que le film lorgne clairement du côté de Sin City, l'adaptation du comics culte par Robert Rodriguez, ce qui peut expliquer son retitrage en France; sauf qu'étrangement, la jaquette française plutôt insipide prend le parti de ne pas du tout exploiter cette proximité-là, s'éloignant ainsi clairement du visuel américain:

Le distributeur français n'omet en revanche pas de signaler la présence au casting de la porn star Sasha Grey (il faudrait être inconscient pour s'en priver, certes) dans cette histoire de vengeance après l'assassinat d'une jeune prostituée nommée Sandy.

Le film semble piller sans vergogne certains succès récents du cinéma américain et asiatique, à l'image d'une baston dans un couloir qui rappelle énormément le choc Old Boy, à en juger par la bande-annonce:

Pas évident de le savoir en ne se fiant qu'au visuel français qui a certes le mérite de ne pas tomber dans le pur plagiat de son homologue ricain, mais sans parvenir non plus à exciter le quidam avec une jaquette aussi fadasse.

Alexandre Hervaud