Culture

Trailer est-il? Hansel & Gretel, l'art du double plagiat

Alexandre Hervaud, mis à jour le 10.01.2013 à 18 h 23

Trailer est-il?, c'est LA chronique quotidienne pour amateurs de bandes-annonces diverses et (a)variées: séries B plus ou moins prometteuses, raretés improbables, porno rigolo, docus décalés, etc.

La magie d'After Effects 1.1 - DR

La magie d'After Effects 1.1 - DR

Quatrième et dernier rendez-vous de notre semaine de la lose dédiée, rappelons-le, à ces acteurs un temps promis à une belle carrière mais qui, pour des raisons diverses (la malchance, les mauvaises relations, les choix douteux ou les impôts à payer) ont plus ou moins sombré dans l'univers de la daube produite à la chaîne pour la vidéo.

Bien sûr, on exagère et on caricature, sachant que nos cibles précédentes Val Kilmer, Christophe Lambert et Jon Voight ne sont pas condamnés à moisir éternellement dans ce marasme.

Idem pour notre exemple du jour, Eric Roberts, frère de sa pretty woman de soeur Julia, qui parvient de temps à autres à gratter un rôle dans un film digne de ce nom comme The Dark Knight, ou à la rigueur Expendables.

Le film du jour qui permet de retrouver Roberts (en même temps, ils sont assez nombreux puisqu'il a joué dans pas moins de 19 films dont la sortie est prévue en 2013!) est un combo assez précieux de diverses caractéristiques très prisées du côté de Trailer est-il.

Outre la présence au casting d'acteurs d'occasion (aux côtés de Roberts, on retrouve Vanessa Angel, connue pour sa plastique de rêve dans la série 90's Code Lisa), ce Hansel & Gretel: Warriors of Witchcraft est un bel exemple de mockbuster, ces productions sans le sou qui surfent sur l'actualité des sorties récentes pour aguicher le spectateur.

En l'occurrence, cette énième série Z du gay luron David DeCoteau, bien connu de nos se(r)vices, grille la priorité au Hansel & Gretel: Witch Hunters avec Jeremy Renner qui sortira à la fin du mois de janvier outre-Atlantique et en mars prochain dans les salles françaises.

C'est peu dire que la copie n'a absolument rien à avoir avec son modèle:

En commentaire du trailer sur YouTube, un internaute reconnaît d'ailleurs s'être bien fait berner:

«J'ai commencé à mater le film, je croyais que c'était celui avec la tronche de pet et l'arc dans Avengers [il parle donc de Renner, NDLR]. J'ai perdu quelques minutes de ma vie.»

Le pire, c'est que dans ce film fauché, Booboo Stewart (oui, c'est son nom, il a joué dans Twilight) et sa sœur Fivel ne semblent n'avoir strictement rien à voir avec Hansel & Gretel, les deux personnages principaux (frangins, donc) s'appelant Jonah et Ella.

Le pauvre Eric Roberts, qui n'a donc vraiment pas volé sa place dans l'infamante semaine de la lose, s'est ainsi compromis une fois de plus dans une œuvre qui a visiblement changé de titre en cours de route –en même temps, «l'original» Hansel & Gretel: Witch Hunters a vu sa sortie retardée de 10 mois pour capitaliser sur le boost de notoriété post-Jason Bourne de Renner. 

De quoi donner des petits idées aux opportunistes comme David DeCoteau, donc, mais également à nos chouchous de la boîte The Asylum qui s'apprêtent eux-mêmes à sortir leur propre version contemporaine, pour le coup beaucoup plus convaincante à première vue que la bouse que l'on vient de vous présenter.

Pour la peine, en voici le trailer:

Alexandre Hervaud

Alexandre Hervaud
Alexandre Hervaud (231 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte