Culture

Trailer est-il? Baby Geniuses, retour au stade anal pour Jon Voight

Temps de lecture : 2 min

Beaucoup de malaise et de peine pour ce brave Jon, quand même. 

Jon Voight et ses prothèses - DR
Jon Voight et ses prothèses - DR

Trailer est-il?, c'est LA chronique quotidienne pour amateurs de bandes-annonces diverses et (a)variées: séries B plus ou moins prometteuses, raretés improbables, porno rigolo, docus décalés, etc.

Notre semaine de la lose continue: après Val Kilmer et Christophe Lambert, penchons-nous sur le cas de Jon Voight, acteur américain connu pour un tas de faits d'armes parmi lesquels: son engagement républicain, sa fille Angelina Jolie, son Oscar pour le rôle de vétéran dans Le Retour, ses interprétations de personnages cultes (dans Delivrance, Midnight Comboy...) mais aussi pour de honteuses raisons comme sa participation à de fumeux nanars ces dernières années.

On pense notamment à l'improbable Karate Dog qui le voyait affronter en mode art martial (du moins dans les gros plans, le reste était assuré par un cascadeur) un clébard numérique du plus moche effet:

Face à cet extrait improbable, on se dit clairement que Jon Voight, 74 ans au compteur, ne pourrait pas vraiment tomber plus bas. Son dernier rôle dans un blockbuster hollywoodien remonte d'ailleurs à Benjamin Gates et le livre des secrets en 2007, et seules quelques prestations télévisuelles (comme dans la série 24) l'ont depuis rappelé au souvenir du grand public – la série 24 étant tout de même achevée depuis près de trois ans. Reconnaissons que Voight n'a pas eu de chance en jouant dans la brillante série Lone Star qui fut hélas annulée au bout de deux épisodes seulement.

Mais revenons à nos moutons avec le trailer honteux du jour, celui de Baby Geniuses: Baby Squad Investigators, troisième volet de la franchise Baby Geniuses connue (enfin, façon de parler) en France sous le blase P'tits Génies.

Le premier volet, sorti en 1999 avec Kathleen Turner et Christopher Lloyd, avait sans doute assez marché pour produire une série de suites fauchées direct-to-video, et Jon Voight cachetonne dedans depuis le deuxième film. Et il aime ça le bougre, puisqu'à en croire IMDb, il a d'ores et déjà tourné les volets 4 et 5! Notons par ailleurs que le titre (et l'affiche) de la chose font désormais références aux séries type Les Experts, alors qu'elle était initialement intitulée Baby Geniuses and the mystery of the crown jewels, l'action se passant à Londres. Enfin plutôt dans un studio de banlieue californienne bourré de fonds verts, en vrai:

Pour qui ne s'en serait pas douté en voyant l'affiche, la franchise Baby Geniuses, sorte de version couche culotte des Spy Kids, raconte comment de foutus bébés intelligents (ils paaaaarlent, ces monstres) déjouent les pièges de dangereux méchants, qu'ils soient eux-mêmes nourrissons ou adultes –et c'est là qu'intervient Jon Voight, dans le rôle de Moriarty qui change de perruque à chaque scène, visiblement. Beaucoup de malaise et de peine pour ce brave Jon, quand même.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Alexandre Hervaud

Newsletters

L'organisation du Super Bowl demande aux danseurs et danseuses de travailler gratuitement

L'organisation du Super Bowl demande aux danseurs et danseuses de travailler gratuitement

De l'exploitation en bonne et due forme, qui concerne avant tout les artistes afro-américains.

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Depuis le dernier tiers du XIXᵉ siècle, certains auteurs cherchent à prouver que le pays ne doit pas son nom à l'explorateur florentin Amerigo Vespucci.

«Monument national», le cinquième roman de Julia Deck l'est sans conteste

«Monument national», le cinquième roman de Julia Deck l'est sans conteste

Une écriture à la précision chirurgicale, à la richesse constante, aux omissions calculées, au projet strictement littéraire.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio