Monde

La Chine et la Russie félicitent Ahmadinejad

Temps de lecture : 2 min

Le président russe Dimitri Medvedev et le président chinois Hu Jintao ont tous deux félicité le président iranien Mahmoud Ahmadinejad pour sa réélection mardi 16 juin de la ville russe d'Iekaterinbourg où se tenait le sommet des pays BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), rapporte Reuters.

Le monde occidental a évité de reconnaitre la victoire écrasante d'Ahmadinejad, qui a déclenché des manifestations monstre en Iran pour dénoncer une fraude électorale généralisée et demander la tenue de nouvelles élections.

L'Iran a le statut d'observateur à l'Organisation de coopération de Shanghaï (OCS), qui regroupe la Russie, la Chine et quatre pays ex-communistes d'Asie centrale. «Les chefs des états membres de l'OCS félicitent Ahmadinejad pour sa réélection» a déclaré Natalya Timakova, une porte-parole du Kremlin.

La Russie et la Chine, tous deux membres permanents du Conseil de Sécurité de l'ONU, ont protégé l'Iran au cours des derniers mois des sanctions réclamées notamment par les Etats-Unis pour les dérives de son programme nucléaire. La Russie, qui fournit du combustible nucléaire à l'Iran pour son programme de réacteur civil, affirme n'avoir aucune preuve que l'Iran cherche à acquérir l'arme nucléaire.

[Lire l'article complet sur Reuters]

A lire également sur le sujet:

Ahmadinejad l'illusionniste ; Moussavi appelle à ne pas manifester ; La cyberguerre civile ; Spéculations persanes

(Photo: Ahmadinejad, Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

La mort de Ruth Bader Ginsburg questionne la démocratie américaine

La mort de Ruth Bader Ginsburg questionne la démocratie américaine

Les conséquences politiques du décès de la juge de la Cour suprême montrent à quel point les institutions du pays sont antidémocratiques.

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Plongée dans la logorrhée du président américain.

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

Si les jeunes nés après 1997 partagent un intérêt commun pour certaines grandes marques, ils ne constituent pas une cible marketing homogène selon les pays.

Newsletters