Monde

Twitter, Facebook, Youtube, Flickr : un guide pour suivre les évènements en Iran

Cécile Dehesdin, mis à jour le 08.07.2009 à 14 h 45

Les manifestations contre les résultats contestés de l'élection présidentielle iranienne continuent, mais il est de plus en plus difficile pour les médias de rapporter les évènements, Téhéran vient même d'interdire aux journalistes étrangers de sortir de leurs bureaux. Internet offre des possibilités pour continuer à suivre en temps réel, même partiellement, la situation politique en Iran. Un petit guide.

Twitter

Le site de micro-blogging permet de suivre le déroulement des manifestations et des autres actions iraniennes en direct. Les premières manifestations ont ainsi été micro-blogguée en live bien avant que CNN -chaîne pourtant connue pour ses breaking news- ne s'y intéresse, déclenchant au passage la colère des utilisateurs iraniens.

Les tweets n'étant pas vérifiés, il faut pouvoir faire confiance aux utilisateurs que vous suivez, et/ou être conscient des limites de l'exercice. Exemple détaillé par le bloggueur Palpitt, un lien sur une vidéo où la police iranienne tire sur une fille a été retweeté de nombreuses fois avant que quelqu'un se rende compte que la vidéo datait en fait de 2007, propageant ainsi une fausse information. (via Le Monde.fr)

Pour suivre les évènements sur Twitter:

-Cliquez sur les hashtags du service de micro blogging, en particulier #iranelection, dans les sujets du moment sur la droite de votre page twitter. Tous les gens qui twittent sur ce qui se passe en Iran utilisent ce hashtag, vous retrouverez donc pèle-mêle des tweets de médias étrangers, d'utilisateurs iraniens, et d'utilisateurs étrangers.

-Vous pouvez aussi taper #iranelection, teheran, ahmadinejad dans le moteur de recherche Twitter.

-Pour une version graphique de l'information en instantanée offerte par Twitter, Picfog agrège les twitpic, ou photos envoyées via Twitter.

Comme l'explique La Croix, moins de 500 comptes twitter sont situés en Iran. De ces comptes, une trentaine tweete en anglais.

[edit: retrait d'exemples précis d'utilisateurs de twitter à suivre, selon la demande faite par un utilisateur au Guardian (voir 1pm) pour des raisons de sécurité]

Flickr

On trouve des centaines de milliers de photos en tapant «Iran» dans le moteur de recherche de Flickr, des dizaines de milliers avec «Iran protests» et des milliers avec «Iran elections». Les Iraniens documentent ainsi les manifestations et les violences policières.

Problème: ces mêmes tags rassemblent également toutes les photos des manifestations de soutien aux Iraniens dans le reste du monde, le tri peut donc s'avérer fastidieux. Attention également aux photos piquées aux agences de photographie comme Reuters ou Getty et mises en ligne sur le site.

Youtube

Le site de vidéos accueille à la fois celles de chaînes internationales de télévision et d'internautes iraniens lambdas. Ceux-ci sont nombreux à filmer les manifestations avec leurs appareils photos ou leurs portables, comme le montre par exemple cette vidéo (via Aude Baron). Tapez «Iran protests» ou «Iran elections» dans le moteur de recherche de Youtube. La chaîne Mousavi1388, créée par des supporters de Mir Moussavi, possède déjà une trentaine de vidéos.

Blogs

Avec des formats plus longs que les 140 caractères de Twitter, les posts de blogs permettent d'obtenir de véritables récits des évènements, vus par les iraniens en Iran. En plus d'utiliser la fonction recherche de blogs de Google, on vous conseille le blog Tehran 24 pour ses photos, et celui de Pedestrian, une étudiante qui raconte ce qui se passe à l'université de Téhéran.

 

 

Comme avec Flickr, attention aux blogs qui prennent des photos à Getty, Reuters ou d'autres agences sans les créditer. Revolutionary Road par exemple semble agréger du contenu pas toujours correctement sourcé, et qui ne vient pas nécessairement de manifestants.

Enfin, dans la catégorie inclassable, Iran Unrest est un site qui aggrège des tweets, des liens Google News, des photos et des vidéos.

Cécile Dehesdin

(Les deux photos viennent du blog Tehran 24)

Sur le même sujet lire La cyberguerre civile, Ahmadinejad l'Illusionniste de Etienne Augé; Spéculations persanes de Daniel Vernet; Une victoire de Moussavi n'aurait rien changé de Shmuel Rosner.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
blogFacebookflickrIranjournaux
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte