Monde

Le pire job du monde

Temps de lecture : 2 min

 

Si vous pensez que vous allez avoir une dure journée au travail aujourd'hui, un coup d'oeil à la situtation de Farah Ahmed Omar, le chef de la marine somalienne, vous fera relativiser vos problèmes professionnels, écrit la BBC.

M. Omar doit contrôler une zone côtière de 3 000 kilomètres de long, réputée pour être le plus grand nid de pirates de la planète, sans navire sous ses ordres ni aucun équipement spécialisé, et n'a pas pris la mer depuis 23 ans. Mais il ne semble pas intimidé par la tâche qui est la sienne.

«Il y a un gros problème de piraterie aujourd'hui et nous en sommes honteux. Mais nous pensons qu'ils [les pirates] n'ont pas d'équipements sophistiqués, seulement des bateaux de pêche et des armes légères faciles à trouver en Somalie» a-t-il déclaré à la BBC.

Le pays est sans gouvernement central efficace depuis environ 20 ans et le depart de Siad Barre. Cette situation a permis aux pirates de prospérer en demandant des millions de dollars de rançon aux navires qui passent dans la région.

[Lire l'article complet sur bbc.co.uk]

(Photo: Farah Ahmed Omar, REUTERS/STR New)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Au Brésil, les cathos de gauche perdent la main face aux évangéliques pro-Bolsonaro

Au Brésil, les cathos de gauche perdent la main face aux évangéliques pro-Bolsonaro

Le célèbre frère dominicain Frei Betto, qui a contribué à la création du Parti des travailleurs de Lula, regarde, sidéré, le Brésil «basculer dans la dictature».

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

L'un des buts avoués de la légalisation est de couper l'herbe sous le pied du marché noir. Mais la tâche s'annonce plus compliquée qu'on pourrait le croire.

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

Malgré ses revers militaires, l'EI est parvenu à trouver de nouvelles sources de revenus, et l'Occident refuse de voir la réalité en face.

Newsletters