Gisele Bündchen ne fait plus vendre

Temps de lecture : 2 min

Vanity Fair doit regretter d'avoir titré son portfolio en ligne consacré à Gisele Bündchen «Gisele sells»... La couverture du Vanity Fair de mai affichait la mannequin, nue, aguichant le potentiel lecteur d'un air coquin. Las, The New York Observer rapporte que le magazine a fait, avec ce numéro, ses pires ventes en deux ans. Pire, le numéro d'avril du Harper Bazaar, où la moue de Gisele était tout aussi sexy, s'est également planté dans les kiosques.

[Lire l'article complet sur The New York Observer]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: couverture du numéro de mai de Vanity Fair)

Slate.fr

Newsletters

Newsletters