France

La Scientologie va-t-elle être dissoute?

Slate.fr, mis à jour le 16.06.2009 à 10 h 41

La dissolution de la branche française de l'Eglise de Scientologie a été requise par le parquet de Paris au procès où l'Eglise est jugée, en tant que personne morale, depuis le 25 mai pour «escroquerie en bande organisée».

L'accusation a aussi demandé des amendes d'un total de quatre millions d'euros contre les deux principales entités juridiques de la Scientologie en France, l'Association spirituelle de l'Eglise de Scientologie-Celebrity center et la librairie SEL (Scientologie espace liberté).

Quatre responsables français de la Scientologie encourent aussi des peines avec sursis, de deux ans à quatre ans de prison, assorties d'amendes allant de 10.000 à 150.000 euros et de privation de droits civiques. C'est le principal dirigeant français de l'Eglise, Alain Rosenberg, 60 ans, qui risque la peine la plus lourde.

Du côté des plaignants, on estime que ces réquisitions constituent une première victoire. Du côté de la défense, on dénonce une «peine de mort» pour la personne morale qu'est la Scientologie et une «petite peine de mort» pour les personnes physiques, «puisqu'elles seraient privées de leurs droits civiques».

La Scientologie nie les charges et se dit victime d'une atteinte à la liberté de religion.Le jugement du tribunal correctionnel doit être rendu à l'automne prochain.

Ecouter le reportage complet sur France Info

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

crédit: John Travolta, wikimedia commons

 

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte