Culture

Trailer est-il? Abalam, la Bretagne est démoniaque

Temps de lecture : 2 min

Trailer est-il?, c'est LA chronique quotidienne pour amateurs de bandes-annonces diverses et (a)variées: séries B plus ou moins prometteuses, raretés improbables, porno rigolo, docus décalés, etc.

Abalam 2 - Eden West prod
Abalam 2 - Eden West prod

Si ce n'est au rayon comédies populaires (les Astérix, Taxi et autres Vérité si j'mens), force est de constater que le cinéma français n'a pas vraiment la culture de la suite (au sens «second volet») contrairement au système hollywoodien désespérément bloqué en mode «sequel/remake/reboot» depuis des années.

Seul Luc Besson (déjà derrière la saga Taxi) semble très à l'aise avec l'exploitation ad nauseam de vieilles ficelles qui marchent, comme l'atroce (mais très rentable) Taken 2 l'a encore montré récemment.

Quelle n'a donc pas été notre surprise de constater qu'une nouvelle franchise bien de chez nous se construisait discrètement, en apprenant la sortie prévue pour août 2013 du film Abalam 2! Et précisons bien sûr que c'est en découvrant Abalam 2 que l'existence d'Abalam 1 nous a été signalée.

Film amateur tourné du côté de Carhaix par un ex-ambulancier (et chanteur) nommé Olivier Feunteun, Abalam premier du nom a été projeté en Bretagne à l'été 2010. Le Télégramme nous en raconte l'histoire:

«Mickaël, 30 ans, sur le chemin de la déchéance, noie ses soucis dans l'alcool, s'étourdissant dans des conquêtes féminines, des histoires sans lendemain. A son grand étonnement, l'ange Gabrielle lui réclame son aide afin de vaincre un démon hybride prénommé Abalam.»

La bande-annonce permet de mieux visualiser la chose:

La projection ayant recueilli un certain succès d'estime auprès de ses 120 spectateurs, le DVD a depuis été mis en vente (hélas, le site officiel du réalisateur est hors ligne actuellement). Il n'en fallait pas moins à Olivier Feunteun pour entamer le tournage d'une suite, Abalam 2 donc, qui se présente ainsi «l'Archange est de retour... et cette fois-ci il affrontera son demi-frère: Lucifer.» En voici la prometteuse bande-annonce:

On ne s'est pas encore remis du carton «QUI EST DIEU?» présenté dans ce trailer qui nous donne très envie (si, si) d'assister à d'éventuelles doubles séances estivales d'Abalam 1 et 2 l'été prochain. Après tout, tant au niveau de l'histoire, de la mise en scène que des effets spéciaux faits maison, cette autoproduction semble clairement plus appréciable que l'immonde Merlin façon Gérard Jugnot qui a cartonné sur TF1 cet automne.

Bon, après, soyons honnête, on a quand même fait cette requête Google juste au cas où.

Alexandre Hervaud

Alexandre Hervaud Journaliste

Newsletters

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

[BLOG You will never hate alone] Dans un long texte pudique et toute en retenue, Moses Farrow tient à dire sa vérité. À ses yeux, son père n'a jamais pu commettre les actes qui lui sont reprochés.

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Philip Roth n'aurait sans doute pas imaginé que son roman aiderait un homme transgenre confiné dans un refuge pour femmes victimes de violences conjugales.

Silence, on mange!

Silence, on mange!

Le cinéma français n’aime rien tant que casser la croûte. À tel point que la cuisine et la gastronomie sont devenues un élément central de ses chefs-d’œuvre. Ou de ses navets.

Newsletters