Football: les clubs français champions d'Europe de la formation

L'Olympique Lyonnais et le Stade Rennais ont formé plus de joueurs évoluant dans les cinq grands championnats européens que Manchester United, le Bayern Munich ou Arsenal, selon une récente étude.

Les joueurs du Stade Rennais lors d'un match de championnats face à Lille au stade de la Route de Lorient de Rennes le 28 septembre 2012, REUTERS/Stephane Mahe

- Les joueurs du Stade Rennais lors d'un match de championnats face à Lille au stade de la Route de Lorient de Rennes le 28 septembre 2012, REUTERS/Stephane Mahe -

L'Olympique Lyonnais et le Stade Rennais occupent deux des cinq premières places d’un classement européen aux côtés des géants du football que sont le FC Barcelone, le Real Madrid et Manchester United.

Vous l’aurez deviné, il ne s’agit pas du classement du plus grand nombre de trophées glanés au cours des dernières années, ni de celui du plus de buts marqués, de la plus grande moyenne de spectateurs par match ou du plus gros budget.

Non, s’il y a un domaine dans lequel les clubs français peuvent rivaliser avec les meilleurs clubs de foot du monde, c’est celui de la formation des joueurs. Le site d’analyse de l’actualité sportive Sporting Intelligence a réalisé un classement, fondé sur les statistiques du CIES Football Observatory, des clubs de football qui ont formé le plus de joueurs actuellement en activité dans le «big 5» européen (les cinq plus grands championnats européens que sont l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, l’Angleterre et la France).

Sporting Intelligence a étudié le parcours de 2.286 joueurs dans les 98 clubs du «big 5», en prenant comme définition du club formateur d’un joueur un club dont le centre de formation a accueilli pendant trois ans ou plus le joueur entre 15 ans et 21 ans.

Le Barça... et le Stade Rennais

Le FC Barcelone arrive en tête avec un total de 38 joueurs formés au club qui jouent actuellement dans le «big 5», dont 14 jouent encore pour les Catalans, comme Lionel Messi, Andrés Iniesta ou Carles Puyol, pour ne citer qu’eux. Mikel Arteta à Arsenal, Pepe Reina à Liverpool ou encore Oriol Romeu à Chelsea font partie des 24 Barcelonais à s’être exilés.

Suivent ensuite l’Olympique Lyonnais (31 joueurs), le Real Madrid (29), le Stade Rennais et Manchester United (24 chacun). A eux cinq, ces clubs ont formé 6% des joueurs du «big 5».

Au total, la France est la championne incontestée de la formation, avec 13 clubs parmi les 42 qui forment le plus de joueurs pour le top niveau européen, contre 8 pour l’Espagne, 7 pour l'Allamagne, 6 pour l’Angleterre et 5 pour l’Italie, 2 pour l'Argentine et 1 pour les Pays-Bas.

En France

Dans l'Hexagone, c’est donc l’OL qui forme le plus de joueurs pour les 98 clubs du gotha européen, avec par exemple Hatem Ben Arfa à Newcastle, Karim Benzema au Real Madrid, Loïc Rémy à l’Olympique de Marseille ou encore Florent Balmont à Lille. Le club de Jean-Michel Aulas a aussi réussi à conserver 10 joueurs formés au club au sein de son effectif, comme Maxime Gonalons, Alexandre Lacazette, Clément Grenier ou encore Steed Malbranque.

Source: CIES Football Observatory via Sporting Intelligence

Sans surprise, on retrouve dans ce classement les clubs qui figurent en bonne position dans le classement des centres de formation français établi chaque année par la Direction technique nationale (DTN), qui prend en compte de nombreux facteurs comme la réussite des jeunes aux examens scolaires.

On notera aussi que 4 des 13 premiers clubs français du classement de Sporting Intelligence évoluent en Ligue 2 (Monaco, Le Havre, Auxerre et Caen), tandis que Montpellier et Sochaux sont les deux clubs de Ligue 1 parmi ces 13 à avoir gardé le plus de joueurs formés au club au sein de leur effectif (12 chacun).

Le Paris Saint-Germain, qui a acheté de nombreuses stars étrangères depuis son rachat par le fonds d’investissement souverain du Qatar, est sans surprise celui qui a gardé le moins de joueurs formés au club dans son effectif, avec seulement 3 sur 15, Clément Chantôme, Mamadou Sakho et Alphonse Areola (Adrien Rabiot est le quatrième joueur du PSG formé au club, mais il n’a pas encore passé trois saisons complètes au club, et n’est donc pas comptabilisé dans les calculs du CIES Football Observatory).

La bonne santé de la formation des clubs français est une des rares bonnes nouvelles pour ceux-ci, d’autant plus que l’UEFA a instauré il y a quelques années un minimum de quatre joueurs formés au club pour participer aux compétitions européennes. Mais elle ne fait pas oublier que leur modèle économique est souvent précaire et que leurs résultats sur la scène européenne sont décevants depuis de nombreuses années.

Grégoire Fleurot

***

Note: les statistiques du Paris Saint-Germain présentes dans cet article sont différentes de celles présentes dans l’article de Sporting Intelligence, où le troisième gardien Alphonse Areola avait été oublié comme joueur formé au club. CIES Football Observatory a confirmé qu’il s’agissait bien d’un oubli.

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
L'AUTEUR
Grégoire Fleurot est journaliste à Slate.fr, où il écrit notamment sur le sport, les questions de défense et de sécurité et la politique. Il s'occupe aussi de la rubrique «L'explication». Le suivre sur Google+. Ses articles
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
D'autres ont aimé »
Publié le 14/12/2012
Mis à jour le 14/12/2012 à 17h31
1 réaction