Si le nouveau Google Maps pour iOS est génial, Apple a gagné son pari

Capture d'écran de Google Maps

Capture d'écran de Google Maps

En se débarrassant de Google Maps et en créant sa propre application de cartes, Apple a forcé Google à améliorer son outil de cartographie pour iOS.

L'application Google Maps pour iOS tant attendue est enfin sortie ce jeudi 13 décembre, et selon les premiers comptes rendus, elle est géniale, bien mieux que le nouveau programme de cartes d’Apple ou que son prédécesseur opéré par Google.

Je n’ai pas encore eu le temps de vraiment m’amuser avec pour le moment, mais j’espère que les gens vont comprendre que si elle est aussi bien qu’elle en a l’air, elle représente bien une justification de la stratégie commerciale d’Apple qui a consisté à lancer son propre logiciel de carte.

Souvenez-vous que le problème avec l’ancienne application Google Maps n’était pas qu’elle était moins bien que cette nouvelle application. Le problème est qu’elle était bien inférieure à Google Maps pour Android. Et ce n’était pas une coïncidence. Google veut bien faire des applications et fournir des services en ligne aux utilisateurs d’iOS, mais il préfèrerait que tout le monde utilise Android pour son téléphone portable.

La situation dans laquelle Google fournissait des données pour la meilleure application de cartes sur iOS tout en s’assurant que la meilleure application de carte sur iOS était clairement inférieure à la meilleure application de carte sur Android était donc idéale pour la firme d’Eric Schmidt.

Mais pour Apple, cette dynamique est une mauvaise nouvelle. Son écosystème d’applications bien plus fourni est un des meilleurs arguments de vente d’iOS, mais qui se soucie de la profondeur d’un écosystème si votre écosystème superficiel de services de base comme la cartographie est pourri?

En se débarrassant de Google et en lançant son propre produit pour le concurrencer, Apple a donc au moins créé une situation dans laquelle il est possible que de supers applications de cartes arrivent un jour sur iOS.

Une des manières de faire ça serait qu’Apple fabrique le meilleur programme de cartes du monde. Pour le moment, il ne l’a pas fait. Mais si Google essaye de promouvoir Android, Google ne veut pas non plus perdre la clientèle très vaste que représentent les utilisateurs d’iPhone et d’iPad. C’est pourquoi il a répondu en développant un programme Google Maps qui est bien mieux que l’ancien Google Maps, avec des vecteurs graphiques, des indications vocales et les données de cartographie de Google, qui sont les meilleures.

En résumé, en mettant l’amour propre de côté, il s’agit d’une victoire pour Apple. Le métier d’Apple n’est pas la cartographie, mais la fabrication d’appareils et de plateformes. Son problème était il y a encore un an que sa plateforme n’avait pas un programme de cartes génial. Maintenant elle en a un. Mission accomplie.

Matthew Yglesias

Traduit par Grégoire Fleurot