France

[Slate.fr-Les tablettes n°21] Le gai mariage pour tous

Hugues Serraf, mis à jour le 12.12.2012 à 15 h 30

Pour sa vingt et unième livraison, Slate.fr-Les tablettes se penche sur la réforme à venir.

Slate.fr

Slate.fr

Les démonstrations d’homophobie d’un Christian Vanneste, député de droite de plus en plus marginal, ou même les réticences des leaders de certaines communautés religieuses à l’égard du «mariage pour tous» et de l’adoption par des couples de même sexe, ne devraient pas être les arbustes réacs qui cachent la forêt progressiste.

Dans la France de 2012, la discrimination à l’égard des homosexuels existe encore –et sans doute est-il toujours plus facile d’être ouvertement gay à Paris qu’à Romorantin– mais il faudrait de sacrées œillères pour soutenir qu’elle est encore universelle ou même simplement tolérée.

La possibilité pour les couples de même sexe de passer devant le maire était inscrite dans le programme de François Hollande et sera vraisemblablement votée en 2013. Le même mettra sans doute un terme à l’hypocrisie qui règne dans ce pays, où l’adoption par un homosexuel n’est admise que lorsqu’il prétend vivre en célibataire...

Même la Gay pride et ses exubérances façon carnaval de Rio ne choque plus personne, la référence aux grandes marches des noirs américains pour les droits civiques finissant par sonner un peu faux sur fond de musique techno et de culture populaire mainstream.

Il n’est sans doute pas assez français de faire le constat qu’une situation est susceptible de s’améliorer (les Américains n’ont pas ces pudeurs, ces grands optimistes) même s’il reste certainement pas mal de chemin à parcourir, mais un petit break dans les lamentations n’est jamais mal venu. 

Hugues Serraf

» Téléchargez le numéro de Slate.fr-Les Tablettes

Hugues Serraf
Hugues Serraf (165 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte