Culture

Bloguons les Beatles: le début de la longue histoire entre les Beatles et la BBC

Temps de lecture : 2 min

Deuxième épisode: le groupe débarque sur les ondes pour faire la promotion de son premier single, «Love Me Do».

Capture d'écran des Beatles jouant leurs premières chansons sur la BBC, YouTube
Capture d'écran des Beatles jouant leurs premières chansons sur la BBC, YouTube

Brow Beat, le blog culture de Slate.com, retrace l’histoire des Beatles en «temps réel», 50 ans après, depuis leur premier tube à leur dernier concert en plein air. Dans cet épisode, nous prenons des nouvelles du groupe alors qu’il débarque sur les ondes pour faire la promotion de leur premier single, Love Me Do.

***

Il y a cinquante ans ce mois-ci, les Beatles étaient prêts à tout pour promouvoir leur premier single, Love Me Do. Le manager des Beatles Brian Epstein a même commandé des milliers de copies du single pour faire monter sa position au hit-parade. Ses efforts se sont avérés fructueux: la chanson a atteint la 17e place, mais Love Me Do n’était pas le tube qu’allait être leur prochain single.

Emmenés par Epstein, les Beatles se sont donc embarqués dans une campagne de promotion pour leur disque. Le 2 décembre, ils ont joué pour l’émission The Talent Spot du BBC Light Programme, et le 4 décembre ils ont fait leur première apparition à la télévision dans une émission pour enfants sur ITV, Tuesday Rendezvous. Ils sont apparus peu après dans l’émission People and Places de Granada, où, comme dans Tuesday Rendezvous, ils ont joué «Love Me Do» en playback.

S'ils commençaient à peine à faire voir leur tête à la télé, ils avaient déjà plus d’expérience à la radio. Leur première performance pour la BBC avait été diffusée neuf mois plus tôt, le 8 mars 1962. Le producteur qui avait jugé leur audition, Peter Pilbeam, n’était pas du genre à être impressionné facilement.

Après avoir entendu l’audition du groupe au beau milieu d’un tas d’autres «nazes» au Playhouse Theatre de Manchester, Pilbeam avait écrit:

«Un groupe inhabituel, pas aussi “rock” que la plupart des autres. Plus country et western, avec une tendance à jouer de la musique.»

Des années plus tard, il affirmera qu’il s’agissait de «vraies louanges» dans sa bouche.

Pour leur début à la radio, les Beatles avaient joué Memphis Tennessee de Chuck Berry, Please Mr. Postman, Dream Baby (une chanson popularisée par Roy Orbison), et Hello Little Girl, la première chanson originale de Lennon. Vous pouvez écouter leur version de ces trois premières chansons sur YouTube:

Pilbeam était un peu plus impressionné par les Beatles après cette performance, et a tout de suite organisé leur retour dans l’émission. Au cours des trois années suivantes, ils allaient apparaître plus de 50 fois sur la BBC, jouant au moins 275 (en comptant les répétitions) titres.

Pour en écouter plus, vous pouvez acheter le double CD des Bealtes Live at the BBC, ou écouter le génial documentaire de Kevin Howlett The Beatles at the Beeb. La première heure est ci-dessous, et vous pouvez vous rendre sur YouTube pour écouter les deuxième et troisième heures.

Forrest Wickman

Traduit par Grégoire Fleurot

Forrest Wickman

Newsletters

«Synonymes» à l'assaut d'une impossible identité

«Synonymes» à l'assaut d'une impossible identité

En force et en vitesse, le troisième long-métrage de Nadav Lapid déclenche une tempête burlesque dans le sillage d'un jeune Israélien exilé volontaire à Paris.

Les convives au grand débat à l'Élysée, accessoires à la mise en scène de Macron

Les convives au grand débat à l'Élysée, accessoires à la mise en scène de Macron

La rencontre organisée par le président rappelle les entretiens entre Diderot et Catherine de Russie où le penseur ne servait que de caution à une souveraine déterminée à n'en faire qu'à sa tête.

Plusieurs musées refusent les dons de la famille Sackler, propriétaire d'un laboratoire d'opioïdes

Plusieurs musées refusent les dons de la famille Sackler, propriétaire d'un laboratoire d'opioïdes

La firme produit notamment l'OxyContin, un anti-douleur surpuissant qui tuerait plus de cent personnes par jour aux États-Unis.

Newsletters