Elisez le mot de l'année 2012

«Cocoe», «mariage pour tous», «pain au chocolat», «zlataner»... Quel mot ou expression restera selon vous le plus symbolique de l'année?

Latin Dictionary / Dr. Marcus Gossler via Wikimedia Commons

- Latin Dictionary / Dr. Marcus Gossler via Wikimedia Commons -

Selon le très sérieux Oxford American Dictionary, le mot de l'année aux Etats-Unis compte seulement trois lettres: il s'agit de GIF. Comme la prestigieuse publication, qui a tranché début novembre, nous avons décidé de choisir le mot le plus marquant de l'année, mais en faisant appel à vos votes.

Vous retrouverez donc ci-dessous les définitions des quatorze mots ou expressions que nous avons désignés comme les plus marquants de l'année: autoradicalisation, bug Facebook, Cocoe, droitisation, drone, instagrammer, mariage pour tous, «moi président», normal, pain au chocolat, racisme anti-blanc, redressement productif, sarkonostalgie et zlataner.

Le vote est ouvert jusqu'au lundi 31 décembre à 18 h. Il est possible de voter pour plusieurs mots.

Autoradicalisation

n.f. Néologisme apparu lors de l’affaire Merah pour désigner un tueur inspiré par le djihad islamique, qui s’est radicalisé tout seul en surfant sur YouTube et en prenant son billet pour l’Afghanistan sur Opodo.

Cette hypothèse d’un «loup solitaire», défendue par l’ancien chef du renseignement Bernard Squarcini, sera mise à mal lors de la publication de notes déclassifiées de la DCRI publiées par Le Parisien le 9 août 2012, montrant la proximité de Merah avec des islamistes radicaux toulousains.

«Il présente un profil d'autoradicalisation salafiste atypique. C'est-à-dire qu'il s'est rendu par ses propres moyens en Afghanistan, sans passer par les filières traditionnelles.» (François Molins, procureur de la République de Paris, le 22 mars sur 20minutes.fr)

>> A lire: «Antiterrorisme: la logique "préventive" à l'épreuve du cas Merah»

Revenir à l'article

Bug Facebook

loc. nom. Pour ceux qui y croient, un complot généralisé de Facebook et des médias, digne de l'assassinat de Kennedy. Pour ceux qui n'y croient pas, une hallucination généralisée digne de la fin du monde 2012.

«La polémique autour de ce que l'on a appelé le "bug Facebook" a mis en lumière l'incompréhension des paramètres de confidentialité.» (Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la Cnil, le 12 décembre dans Obsession)

>> A lire: notre dossier sur le bug Facebook

Revenir à l'article

Cocoe

sigle. Alias la Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales de l’UMP. Instance organisatrice de l’élection du président du mouvement, elle a été au centre du litige qui a opposé Jean-François Copé à François Fillon en novembre, qui a ensuite été examiné par la Conare (Commission nationale des recours), alors que François Fillon a semé le doute en créant le Rump (Rassemblement UMP). 

«Le différend entre Copé et Fillon a été examiné par la Cocoe, puis par la commission de recours, la Conare.» (Le Monde, le 18 décembre)

>> A lire: «"Quand tu es de droite": Le feuilleton tragi-comique de l'UMP en GIF animé»

Revenir à l'article

Droitisation

n.f. Hypothèse éditoriale très en vogue depuis la campagne présidentielle, selon laquelle le centre de gravité de la politique française se déplacerait vers la droite. Désigne notamment la radicalisation de la campagne de Nicolas Sarkozy, inspirée par son conseiller Patrick Buisson et se rapprochant des thèses du Front national.

«Contrairement à ce qu’on a cru, la droitisation extrême du discours d’entre-deux-tours a fait remonter la cote de Sarkozy» (Jean-François Kahn, le 7 mai, sur la RTBF)

>> A lire: «Le dextrisme ouvre un nouvel espace au centre»

Revenir à l'article

Drone

n.m. Ces appareils commandés à distance ont été très évoqués cette année, qu'il s'agisse des attaques américaines menées grâce à eux au Yémen, au Pakistan et en Afghanistan, des révélations de l'implication personnelle de Barack Obama dans leur utilisation ou encore... de la série Homeland, où ils tiennent une place centrale.

«Pressée par des juristes, des parlementaires, des défenseurs des droits de l'homme, mais aussi des diplomates, l'administration Obama travaille à l'élaboration de règles en matière d'usage de drones.» (Le Monde, le 7 décembre)

>> A lire: notre dossier sur les drones

Revenir à l'article

Instagrammer

v. tr. Drogue photographique dure, le plus souvent avec filtre. On observe notamment de plus en plus ses adeptes dans les restaurants.

«Les "mariages unplugged", où les mariés demandent à leurs invités de ne pas dégainer leurs smartphones, et de ne pas tweeter/ facebooker / instagrammer l'évènement en direct» (Slate.fr, le 29 novembre)

>> A lire: «Instagram: la panique autour des la vente des photos est absurde» et «If this exists, there is Internet of it»`

Revenir à l'article

Mariage pour tous

loc. nom. Les partisans du mariage gay la préfèrent à cette dernière expression pour désigner l’ouverture du mariage aux couples homosexuels.

«Pour l'ouverture du mariage aux couples de même sexe, parler de "mariage pour tous" ne revient pas à faire oublier l'homosexualité, mais à conjurer les discours sur le lobby homosexuel qui demande des droits particuliers, d'une part, et d'autre part à écarter toute solution réservée aux gays et lesbiennes.» (Eric Fassin, sociologue de l'université Paris VIII et auteur de Reproduire le genre)

>>A lire: «Pourquoi il ne faut plus dire mariage gay mais mariage pour tous»

Revenir à l'article

«Moi président»

loc. conj. Figurait au centre de l’anaphore —répétition d’une même expression au début d’une phrase ou d’un vers— utilisée par François Hollande lors du grand débat télévisé de l'entre-deux-tours l’opposant à Nicolas Sarkozy, qui lui a permis de développer la philosophie qui guiderait son action s’il était élu.

«Moi président, j’ai faim» (Les Guignols de l’Info). 

>> A lire: «Débat Hollande-Sarkozy: le choc de deux visions de la présidence»

Revenir à l'article

Normal

adj. Le «président normal» était la pierre angulaire de l’image construite par François Hollande au cours de la pré-campagne des primaires citoyennes du PS, perfectionnée ensuite lors de la campagne présidentielle. Son origine remonte à une conversation avec des journalistes à Alger, en décembre 2010: «Moi, je ne suis pas pour prendre au collet mes adversaires, pour les clouer à un croc de boucher... Est-ce que je suis normal? Oui. Et je vais vous dire: je pense que le temps d'un président normal est venu.»

«Normal!» (une de Libération du 7 mai, au lendemain de l'élection de François Hollande)

>> A lire: «Un "Président normal" successeur de François Mitterrand pour les éditorialistes»

Revenir à l'article

Pain au chocolat

loc. nom. Viennoiserie à base de pâte feuilletée contenant une ou plusieurs barres de chocolat. A ne pas consommer en sortant du collège en période de ramadan. Aussi appelée «chocolatine» dans le Sud-Ouest.

«Il est des quartiers où je peux comprendre l'exaspération de certains de nos compatriotes, père ou mère de famille rentrant du travail le soir, apprenant que leur fils s'est fait arracher son pain au chocolat par des voyous qui lui expliquent qu'on ne mange pas pendant le ramadan» (Jean-François Copé, discours à Draguignan, le 5 octobre)

>> A lire: «La chocolatine est-elle de gauche et le pain au chocolat de droite?»

Revenir à l'article

Racisme anti-blanc

loc. nom. Appartenait jusqu’à récemment à la culture politique de l’extrême droite, désignant une forme de racisme, au même titre que racisme anti-chinois ou racisme anti-noir. Un phénomène que les personnes qui vivent à Paris et appartiennent aux sphères médiatiques et politiques ne rencontrent pas, mais que l’on peut observer au quotidien quand on est député-maire d’une ville de Seine-et-Marne.

«Un racisme anti-blanc se développe dans les quartiers de nos villes où des individus -dont certains ont la nationalité française- méprisent des Français qualifiés de "gaulois" au prétexte qu'ils n'ont pas la même religion, la même couleur de peau ou les mêmes origines qu'eux.» (Jean-François Copé, Manifeste pour une droite décomplexée, Fayard)

>> A lire: «"Racisme anti-blanc": peut-on être condamné pour injure raciste contre un blanc?» et «"Racisme anti-blanc": la valse à quatre temps de Jean-François Copé»

Revenir à l'article

Redressement productif

loc. nom. Intitulé ministériel inventé par le gouvernement Ayrault. Selon le décret relatif à ses attributions, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, «participe à la défense et à la promotion de l'emploi dans le secteur industriel et les services». Depuis l'affaire Florange, l'intitulé semble avoir pris du plomb, pardon de l'acier, dans l'aile (gauche).

«...l'appellation purement politique d'un grand ministère, qui se veut "allégorique" et portant un message sur le sens de la politique qui va être menée. Avec le Redressement productif, on est complètement là-dedans» (le blogueur Authueil, le 22 mai).

>> A lire: «Arnaud Montebourg, le Redressement productif, le bien et le mal» et «Redressement productif: les 91 sauvetages mystères d’Arnaud Montebourg»

Revenir à l'article

Sarkonostalgie

n.m. Nostalgie de Nicolas Sarkozy. Ne pas confondre avec la sarkostalgie, qui désigne la nostalgie de Nicolas Sarkozy en Allemagne de l'Est (si si, souvenez-vous).

«Le moindre de ses déplacements, la moindre confidence livrée à l'un de ses nombreux visiteurs se transforme immédiatement en événement, entretenant une sarkonostalgie dans l'opinion encore inimaginable il y a six mois.» (Le Huffington Post, le 6 novembre)

>> A lire: «Sarkozy, inventaire avant résurrection?»

Revenir à l'article

Zlataner

v. tr. Se charger de quelque chose avec vigueur, dominer. Du français; d'après le footballeur Zlatan Ibrahimovic, qui domine sur et en dehors des terrains. (Définition très officielle du Conseil de la langue suédois, qui a fait rentrer le mot dans le dictionnaire suédois).

«Je ne sais pas si je dois en être fier, mais ça me semble être utilisé de façon plutôt positive. Si le mot "zlataner" entre un jour dans le dictionnaire français, là, ce serait un véritable honneur!» (Zlatan Ibrahimovic, L'Equipe, le 26 décembre)

>>A lire: «Zlatan Ibrahimovic n'a pas marqué le plus beau but, mais est le plus beau buteur» et «Zlatan Ibrahimovic, champion malgré lui»

Revenir à l'article

Jean-Laurent Cassely, Grégoire Fleurot et Jean-Marie Pottier

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
L'AUTEUR
Ses articles
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
D'autres ont aimé »
Publié le 29/12/2012
Mis à jour le 29/12/2012 à 8h54
1 réaction