Sports

Les Lakers champions NBA

Temps de lecture : 2 min

L'équipe californienne des Los Angeles Lakers a remporté dans la nuit de dimanche 14 juin leur 15e titre de champion NBA en gagnant 99-86 le cinquième match de la finale contre les Orlando Magic. La star Kobe Bryant, qui a marqué 30 points, décroche son quatrième titre personnel.

Les Lakers avaient gagné trois titres d'affilée entre 2000 et 2002, emmenés par la paire Bryant-O'Neal. Mais depuis le départ de ce dernier, Bryant n'était pas parvenu à emmener son équipe vers le sommet, échouant en finale l'année dernière face aux Boston Celtics.

L'entraîneur de Los Angeles, Phil Jackson, devient quant à lui l'entraîneur le plus titré de l'histoire de la NBA avec dix championnats. Avant les quatre titres glanés avec les Lakers depuis 2000, Jackson avait remporté six fois le meilleur championnat de basket au monde avec le grand Chicago Bulls de Michael Jordan et Scottie Pippen.

Ce quatrième titre personnel, et le premier sans Shaquille O'Neal, propulse Kobe Bryant au rang de meilleur joueur depuis le départ à la retraite de Michael Jordan, lui-même unanimement reconnu comme un des plus grands sportifs de l'histoire, selon ESPN.

[Lire l'article complet sur ESPN]

(Photo: Kobe Bryant avec le trophée de champion de la NBA, REUTERS/Kevin Kolczynski)

A lire également sur Slate, Kobe Bryant le faiseur de stars.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Les Colombiens ont-ils le vélo «dans le sang»?

Les Colombiens ont-ils le vélo «dans le sang»?

Les théories naturaliste et environnementaliste des performances sportives font long feu, à tort.

Sans le Covid-19, il n'y aurait pas eu tous ces records sur le Tour de France

Sans le Covid-19, il n'y aurait pas eu tous ces records sur le Tour de France

Certains des meilleurs grimpeurs de cette édition ont battu des records d'ascension qui avaient été établis par des coureurs dopés dans les années 2000.

Confiné dans son Ehpad, mon père continue à me ridiculiser aux échecs

Confiné dans son Ehpad, mon père continue à me ridiculiser aux échecs

[BLOG You Will Never Hate Alone] Tous les dimanches, je le défie sur internet. Tous les dimanches, je me prends branlée sur branlée.

Newsletters