Les infos que vous avez manquées en 2012: Les Inuits touchent le jackpot [3/10]

Et si le Groenland dépassait le Koweit en termes de barils de pétrole par habitant? On n'en est pas encore là, mais les Inuits commencent à voir dans les richesses de leur région une possibilité d'accroître leur pouvoir politique.

A Pangnirtung en 2007. REUTERS/Chris Wattie

- A Pangnirtung en 2007. REUTERS/Chris Wattie -

A l'occasion de la fin d'année, nous revenons sur dix tendances et événements qui ont été négligés cette année, mais qui pourraient bien faire les gros titres en 2013.

3. Avec l’accélération de la fonte des glaces, la ruée vers les ressources naturelles en Arctique est en général décrite comme une compétition internationale. En tête, les Etats-Unis, le Canada et la Russie, mais aussi de plus en plus la Chine, se tirent la bourre sur les concessions minières et les droits de forage pétroliers à mesure que la calotte glacière diminue et révèle des trésors insoupçonnés. Mais aujourd'hui, les premiers habitants de l'Arctique, les Inuits (que certains occidentaux appellent aussi Esquimaux ou Eskimos) veulent avoir davantage d'ascendant sur l'avenir de leur région –y compris en croquant du gâteau combustible et minier. 

On estime à 160.000 le nombre d'Inuits vivant en Arctique, entre l'Alaska, le Canada, le Groenland et la Russie. Ces dernières années, leur unité politique s'est considérablement améliorée grâce à une ONG, la Conférence circumpolaire inuite, fondée en 1977. Au Canada, en particulier, les Inuits ont réussi à obtenir un contrôle politique significatif de leur territoire.

Par le passé, les groupes inuits étaient en général opposés aux projets miniers et pétroliers, redoutant des dommages environnementaux et la perturbation de leurs modes de vie traditionnels. Ce qui est en train de changer, à mesure que ces mêmes groupes entrevoient dans les richesses de leur région une possibilité d'accroître leur pouvoir politique.

Le mouvement a démarré en mars, quand le gouvernement inuit du Labrador, au Canada, a levé une interdiction sur les mines d'uranium. Et en septembre, un groupe d'Inuits du Canada a fait le voyage jusqu'à Wall Street pour y trouver des financiers prêts à investir dans des mines d'or, d'argent, de cuivre, de zinc et de diamants.

Plus que le Koweit?

Les enjeux politiques sont encore plus importants au Groenland, où près de 90% de la population est inuite. Ce territoire de 2.166.086 km2 entend parfaire son indépendance vis-à-vis du Danemark, mais dépend annuellement d'un demi-milliard de dollars de prestations sociales danoises, versées depuis plusieurs années.

Avec d'importants gisements de terres rares, désormais accessibles avec la fonte des glaces, et des gisements pétroliers conséquents d'ores et déjà prospectés par les Britanniques de Cairn Energy, le rêve d'indépendance politique et économique du Groenland commence à devenir de plus en plus réaliste. Et selon certaines estimations, le Groenland pourrait dépasser le Koweït en termes de barils de pétrole par habitant.

La plupart des habitants du Cercle arctique n'en sont pas encore au niveau de luxuriance des pays du Golfe, mais il y a fort à parier que le mode de vie de cette région reculée soit en passe d'être radicalement modifié.

Joshua E. Keating

Traduit par Peggy Sastre

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
L'AUTEUR
Journaliste à Slate.com. Ses articles
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
D'autres ont aimé »
Publié le 14/12/2012
Mis à jour le 14/12/2012 à 13h49
0 réaction