Culture

Trailer est-il? Lowlife, vous allez voir le loup

Temps de lecture : 2 min

Trailer est-il?, c'est LA chronique quotidienne pour amateurs de bandes-annonces diverses et (a)variées: séries B plus ou moins prometteuses, raretés improbables, porno rigolo, docus décalés, etc.

Ah, la belle étoile - DR
Ah, la belle étoile - DR

Quand un film présente son histoire comme «la descente d'un musicien solitaire dans le monde incertain d'une drogue menant à une île mystérieuse où se livre une bataille entre le corps et l'âme», on sait déjà que le film en question se prêtera forcément à une découverte sous l'influence de substances narcotiques. Ou de café pour ne pas s'endormir si par malheur il s'agit d'un pensum expérimental soporifique.

Visiblement influencé par le culte Dead Man de Jarmush, Lowlife a tout du film ficelé avec peu de moyens mais beaucoup de passion par une jeune équipe. Premier long métrage du Canadien Seth Smith, le film a été qualifié par Vice meilleur film «feel-bad» de 2012.

Amis de la joie de vivre, passez votre chemin donc.

Les premières images du film tourné en Nouvelle Ecosse laissent entrevoir des prises de vues en pleine nature (est-ce le loup qui parle?), une espèce de monstre boueux, des corps remuant dans d'étranges matières...

Pas de doute, ça vient bien du pays de Cronenberg. Le film a d'ailleurs été montré dans sa patrie d'origine lors du prestigieux festival Fantasia. En partie financé par des internautes (à hauteur de 5.000 dollars sur la plateforme Indiegogo), le film a également été coproduit par le label canadien Fundog, dont l'un des tenanciers (et artiste du catalogue) n'est autre que Seth Smith lui-même, réalisateur de ce curieux Lowlife. En attendant de découvrir son film, on peut donc d'ores et déjà se familiariser avec son univers via l'écoute de certains de ses (chouettes) morceaux.

Alexandre Hervaud

Alexandre Hervaud Journaliste

Newsletters

Les habitants de l'île de Pâques veulent récupérer leurs moaï

Les habitants de l'île de Pâques veulent récupérer leurs moaï

Une délégation sera envoyée à Londres pour discuter de l'éventuel rapatriement de deux statues exposées au British Museum

Les amours contrariées du cinéma latino-américain et des transidentités

Les amours contrariées du cinéma latino-américain et des transidentités

En Amérique latine, le cinéma a récemment vu se multiplier les thématiques et les interprètes trans*. Mais cette avancée cache trop souvent une vision stéréotypée et misérabiliste.

Festival Un état du monde : focus sur Joachim Trier et Fabcaro

Festival Un état du monde : focus sur Joachim Trier et Fabcaro

Avec le réalisateur norvégien et l’auteur de BD montpelliérain, le Forum des images met à l’honneur un chroniqueur du temps présent et un partisan d’une lecture ironique du réel.

Newsletters