«Quand tu es de droite»: Le feuilleton tragi-comique de l'UMP en gif animé

Double J - 1 / Thomas Bartherote via Flickr CC Licence By

Double J - 1 / Thomas Bartherote via Flickr CC Licence By

Les informaticiens, les stagiaires, les commerciaux, les musulmans, les libraires, les thésards... Tout le monde a son petit site parodique en gif animé, façon Tumblr. Pourquoi pas l'UMP?

Le Gif, ce format d'image numérique qui connaît un retour en grâce au point d'avoir été élu mot de l'année 2012 par les dictionnaires de l'Oxford University Press, est à l'origine d'une mode très prisée des internautes: le récit mi-affectueux mi-désespéré de la vie quotidienne d'une communauté d'individus.

Publiés sur Tumblr, ces petits sites s'intitulent «Quand tu es...», «Vis ma vie de...» ou «Les joies de...», et narrent des petites situations cocasses en détournant de courts extraits de films et séries, en utilisant ce fameux Gif qui permet de créer facilement des diaporamas d’images –des Gif animés– qui tournent en boucle sur les Internets.

Sur ce modèle, on trouve des petits sites consacrés à la vie quotidienne des consultants, des informaticiens, des stagiaires, des musulmans, des libraires, des journalistes pigistes, etc. Et c'est ce format que Slate vous propose pour résumer la crise de l'UMP en quelques Gif animés piqués au hasard de ces sites parodiques.

Pour des raisons de temps de chargement des images, cet article a été découpé en quatre parties.

Vous avez des propositions de Gif pour compléter ce feuilleton? Faites-nous en part dans les commentaires de l'article ou sur Facebook ou sur Twitter, en mentionnant @slatefr. Les meilleures seront intégrées à l'article.

Quand tu cherches une sortie de crise...

Quand NKM et les non-alignés attendent la fin de la crise

***

Quand François Fillon répond à la proposition de Copé de revoter dans 2 ans

***

Quand tu es militant et que tu repenses à l'enchaînement des événements

***

Quand tu es journaliste et que tu te demandes quoi écrire au neuvième jour de crise

***

Quand NKM, Fillon, Apparu, etc. proposent qu'on oublie tout et qu'on revote...

***

Quand tu es militant UMP et que tu apprends qu'il va falloir... revoter

***

Quand François Fillon crée son propre groupe parlementaire à l'Assemblée

via –encore– GuillaumeBruchon (désormais un co-scénariste de la série)

***

Quand Christian Jacob essaie de convaincre Fillon de rester dans le groupe parlementaire de l'UMP

***

Quand Nicolas Sarkozy commence à en avoir vraiment marre

Regarder la suite »»»

Quand tu apprends la victoire de Copé pour la troisième fois

***

Quand tu es huissier mandaté par la justice et que tu viens saisir les données électorales à l'UMP

via GuillaumeBruchon

***

Quand Juppé jette l'éponge

***

Quand Copé sort ses arguments à la réunion de conciliation de Juppé

***

Quand Alain Juppé réunit Fillon et Copé

***

Quand tu es militant UMP et que tu apprends que Juppé va mettre un peu d'ordre

***

Quand tu es militant UMP et que tu apprends que Sarkozy a parlé à Copé et à Fillon

***

Quand tu travailles au siège de l'UMP

***

Quand deux copéistes rencontrent un filloniste dans la rue

***

... Et quand un filloniste rencontre un coépiste

***

Quand Noël Mamère découvre une ambiance de parti encore plus pourrie que chez les Verts

***

Quand t'es au PS et que tu regardes l'UMP se désintégrer

Regarder la suite »»»

Quand tu es Alain Juppé

***

Quand tu es Nathalie Kosciusko-Morizet ou Bruno Le Maire

***

Quand on demande à Olivier Mazerolle de commenter la crise de l'UMP

***

Quand Copé apprend que Sarkozy n'est pas mis en examen

***

Quand tu croises Jean-Louis Borloo à la buvette de l'Assemblée

***

Quand tu te prépares à une scène d'ultraviolence en regardant Fillon sur TF1 puis Copé sur France 2 le même soir...

***

Quand Alain Juppé se propose pour sauver l'UMP tout en jurant qu'il est à la retraite...

***

Quand tu repenses à 2004, quand Nicolas Sarkozy était élu président de l'UMP à 85%

***

Quand Nicolas Sarkozy suit l'affaire à la télé...

***

Quand François Hollande apprend que Fillon conteste la victoire à Copé

***

Quand Valérie Rosso-Debord comprend qu'il va falloir attendre pour que Copé soit officiellement président

Regarder la suite »»»

***

Quand tu es dans l'équipe Fillon et que Copé demande qu'on vérifie aussi les résultats à Nice

***

Quand tu es dans le camp Copé et que tu apprends que tu passes de +98 à -24 voix

***

Quand tu es filloniste et que tu apprends que «l'addition des résultats [oubliés] à ceux de la veille aboutirait vraisemblablement à une inversion des résultats d'une vingtaine de voix»

***

Quand Eric Ciotti arrive à l'Assemblée avec les procès-verbaux des fédérations manquantes

***

Quand Jean-François Copé tend les mains à François Fillon et lui propose la vice-présidence de l'UMP

***

Quand tu es copéiste et qu'un journaliste vient te parler du courrier sur les irrégularités du scrutin envoyé à la Cocoe par Eric Ciotti

***

Quand les membres de la Cocoe refont et rerefont tous les calculs

***

Quand Nadine Morano débarque sur une matinale radio pour défendre Copé

***

Quand tu es Patrice Gélard, le président de la Cocoe


***

Quand tu es dans l'équipe de Fillon et que ton institut de sondage préféré t'appelle pour te dire que tes 67% d'opinions favorables se transforment en quelques centaines de voix de moins que ton concurrent

Jean-Laurent Cassely et Jean-Marie Pottier (avec fredericgodec)

Partager cet article