Culture

Trailer est-il? The Mortal Instruments, tiré du célèbre best-seller inconnu

Temps de lecture : 2 min

Un décalage générationnel est responsable de notre méconnaissance totale de La Cité des ténèbres (titre original: The Mortal Instruments).

Parle à ma main dans The Mortal Instruments - DR
Parle à ma main dans The Mortal Instruments - DR

Trailer est-il?, c'est LA chronique quotidienne pour amateurs de bandes-annonces diverses et (a)variées: séries B plus ou moins prometteuses, raretés improbables, porno rigolo, docus décalés, etc.

La pré-trentaine est une période assez étrange en termes de suivi des tendances culturelles pour moins de 15 ans. Cet âge bâtard où l'on a pas encore de progéniture en âge de fouiner au rayon jeunesse des librairies (à moins d'avoir commencer fort jeune à procréer en ayant séché les cours de contraception au lycée), et où l'on a très vite l'impression de ne rien connaître en tombant sur un top 30 iTunes des meilleurs ventes «pop et r'n'b». Les profs de collège-lycée sont une exception à la règle et méritent d'ailleurs à ce titre toute notre bienveillance.

Quoi qu'il en soit, ce décalage générationnel est responsable de notre méconnaissance totale de La Cité des ténèbres (titre original: The Mortal Instruments), qui «est une série de six romans de Cassandra Clare, initiée en novembre 2007 aux Etats-Unis, formée de deux trilogies» comme nous rencarde gentiment Wikipedia.

Bien entendu, avec la fin tant attendue de la franchise Twilight et le succès de Hunger Games, une adaptation ciné était à prévoir, et ce sera donc le cas avec The Mortal Instruments: City of Bones dont la sortie est prévue pour l'été 2013.

Le pitch, dixit IMDb, est le suivant:

«Quand sa mère est attaquée et enlevée de leur maison new-yorkaise par un démon, une ado d'apparence ordinaire, Clary Fray, découvre la vérité sur son passé et sa famille dans sa quête pour la retrouver, et sa vie en sera bouleversée.»

Le casting est plutôt alléchant: Lena Headey (Game of Thrones), Jonathan Rhys Meyer (Match Point), Robert Sheehan (Misfits) et Jared Harris (Sherlock Holmes) sont de la partie. Le nom du réalisateur est tout de suite bien moins excitant, puisque le batave Harald Zwart est derrière des fleurons comme La Panthère Rose 2 et le récent remake de Karate Kid. Gardons espoir, la chose a tout de même l'air bien plus regardable que les oeillades interminables entre Edward et Bella.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Alexandre Hervaud

Newsletters

«Val», l'itinéraire accidenté d'un acteur total

«Val», l'itinéraire accidenté d'un acteur total

Se nourrissant des archives fournies par Val Kilmer lui-même, le documentaire raconte aussi bien son ascension que sa vie actuelle, beaucoup moins réjouissante.

«Memory Box» sur les chemins d'un passé qui ne passe pas

«Memory Box» sur les chemins d'un passé qui ne passe pas

Les cinéastes libanais Joana Hadjithomas et Khalil Joreige s'aventurent dans le labyrinthe des souvenirs d'une époque de guerre et d'espoirs, à la lumière des émotions d'aujourd'hui.

Parce qu'il n'y a pas que Houellebecq dans la vie, douze livres pour bien démarrer 2022

Parce qu'il n'y a pas que Houellebecq dans la vie, douze livres pour bien démarrer 2022

L'année littéraire démarre très fort grâce aux romans de Justine Bo, Maaza Mengiste ou Jón Kalman Stefánsson. Et à quelques autres titres tout à fait recommandables.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio