Politique

Villepin rend hommage à Sarkozy

Temps de lecture : 2 min

L'ancien Premier Ministre veut aussi se faire élire.

Le lundi 3 septembre 2007, il critiquait la politique étrangère de Nicolas Sarkozy sur l'antenne d'Europe1, précisant qu'il fallait «tenir compte des réalités et des sensibilités». En 2008, il le comparait au Bourgeois Gentilhomme de Molière, critiquant ainsi le phénomène de cour autour du Président de la République : «Ce n'est pas quand on est entouré de «béni-oui-oui», de cire-pompes et de courtisans que vous faites avancer un pays» avait-il déclaré sur France Inter. Et durant ce début d'année 2009, il dénonçait «l'hyperactivité» d'un Président «pas à la hauteur de la crise».

Dominique de Villepin, qui se défendait d'être un «opposant», ne s'empêchait toutefois pas de lancer quelques piques parfois assassines à Nicolas Sarkozy. Mais voilà qu'après deux ans de mandat présidentiel, ce dernier n'est plus l'homme à abattre. L'ancien Premier Ministre de Chirac refuse de parler de changement de ton et se dit simplement «fidèle à sa famille politique».

Ainsi a-t-il salué ce matin, jeudi 11 juin 2009, l'action de Nicolas Sarkozy : «Force est de constater que dans cette crise il y a un effort de coordination, on l'a vu avec le G20 et on sait que la France, le président Sarkozy ont pesé très lourdement», a-t-il déclaré sur France 2. «C'est la réalité de la présidence française qui a choisi l'initiative. Quand on est dans l'initiative, quand on veut agir, quand on défend des idées qui permettent de mieux asseoir la réalité mondiale, eh bien je pense qu'on fait une bonne œuvre», a-t-il ajouté.

Dominique de Villepin en a profité pour dire qu'il attendait le procès de l'affaire Clearstream «avec la plus grande sérénité, avec impatience». Il a de plus parlé de son éventuel avenir politique : «je souhaite aller à la rencontre des Français, surtout faire œuvre utile et apporter mon concours à la recherche de solutions qui sont difficiles dans le monde d'aujourd'hui». «Je serais très heureux de me présenter à une élection», a-t-il dit.

Lire l'article complet sur LeMonde.fr

(Photo : Dominique de Villepin, Bertelsmann Stiftung / Flickr)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Iran: le cadeau empoisonné de Trump à Biden?

Iran: le cadeau empoisonné de Trump à Biden?

De nouveaux développements assez dramatiques sont intervenus en Iran, avec l'assassinat ce 27 novembre de Mohsen Fakhrizadeh, une grande figure du programme nucléaire iranien, attribué à un commando israélien. Il faudrait sans doute y voir pour...

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Plongée dans la logorrhée du futur ex-président américain.

La semaine imaginaire du préfet Lallement

La semaine imaginaire du préfet Lallement

Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a fait l'actu et imagine son journal de bord.

Newsletters