Culture

Trailer est-il? The Human Race, la course à la mort de l'an 2012

Temps de lecture : 2 min

Trailer est-il?, c'est LA chronique quotidienne pour amateurs de bandes-annonces diverses et (a)variées: séries B plus ou moins prometteuses, raretés improbables, porno rigolo, docus décalés, etc.

The Human Race - DR
The Human Race - DR

Chaque année, aux alentours du mois de novembre, tout ce que la France compte comme fans de science fiction –qu'elle soit littéraire, picturale, cinématographique, télévisuelle, etc.– se retrouve à Nantes pour festoyer plusieurs jours durant aux Utopiales, fameux festival de SF dont la 13e édition se déroule du 7 au 12 novembre.

Le festival a cette année pour thème les origines (c'est juste assez vague pour qu'on puisse tout y fourrer, parfait) et comme d'habitude une brouette d'invités classieux, à commencer par le romancier Neil Gaiman souvent adapté au cinéma (Coraline, dernièrement).

Parmi les invités, on trouvera également le réalisateur anglais Paul Hough, qui qualifie sur Facebook les Utopiales «d'équivalent européen du Comic Con de San Diego». Bon, c'est un peu survendu mais on le comprend: c'est aux Utopiales que se déroulera la toute première projection française de son très attendu long métrage The Human Race (joli jeu de mot entre «race» et «course»).

Adulé par la critique dans les nombreux festivals du monde entier où il a déjà été montré, The Human Race repose sur un postulat simple mais efficace, celle d'un marathon surréaliste et meurtrier. De manière inexplicable, des gens de tous horizons (mère de famille, ado, curé) se retrouvent forcés à courir à travers une ville déserte sous peine de se faire buter s'ils ne suivent pas les règles. Ces règles sont évidemment tordues, du genre «ne pas toucher l'herbe», «ne pas dévier du chemin prévu», etc.

Présenté jeudi soir en présence de son réalisateur, The Human Race devrait être l'une des bonnes surprises du cru ciné 2012 des Utopiales qui proposeront également d'autres découvertes, comme la première en France du survival horrifique The Dinosaur Project (avec de gros reptiles préhistoriques dedans, oui), et pas mal de classiques en rétrospectives, à l'image du culte 20 000 lieux sous les mers. Un choix somme toute logique, Nantes étant la ville de naissance du bon vieux Jules Verne.

Alexandre Hervaud

Alexandre Hervaud Journaliste

Newsletters

Cinéma: des films inédits, surprenants, classiques ou à rattraper en DVD

Cinéma: des films inédits, surprenants, classiques ou à rattraper en DVD

Petit florilège de parutions récentes, monts inconnus et merveilles à redécouvrir. La plupart sont également accessibles en VOD, mais sans les suppléments (bonus audiovisuels, livres et livrets), et pas forcément avec la même qualité d'image et de son.

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Depuis une dizaine d'années, le disco polo s’impose comme référence de l’industrie musicale polonaise. Au point d'attirer l'attention des politiques et d'exaspérer les milieux intellectuels.

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Les entrées de «Rien à perdre», biopic du fondateur de l'Église universelle du Royaume de Dieu, battent des records. Mais presque aucun spectateur ne va voir le film.

Newsletters