France

Un dilemme insoluble pour le PS?

Slate.fr, mis à jour le 11.06.2009 à 11 h 04

Le chercheur en sciences politiques Gérard Grunberg développe sur le site européen telos la thèse du dillemme électoral structurel du parti socialiste français, qui réside dans «la nécessité d'attirer les électeurs des nouvelles classes moyennes salariées, de plus en plus nombreux, sans perdre l'appui décisif des classes populaires.»

Ce problème a été théorisé pour la première fois dans «Paper Stones. A History of Electoral Socialism», un livre écrit par deux politologues américains en 1986 sur les partis socialistes européens.  Selon Grunberg, il correspond tout particulièrement à la situation actuelle du PS.

«Lorsque le Parti socialiste est fragilisé, il ne peut opérer une synthèse suffisante entre des groupes sociaux dont les demandes et les valeurs sont diverses, voire parfois antagoniques, et donc établir son hégémonie sur la gauche» explique l'auteur, alors que c'est précisément ce que Nicolas Sarkozy a su faire à droite depuis 2007.

[Lire l'article complet sur Telos]

(Photo: Dilemma, Stanhua/Flickr)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9113 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte