France

Valls veut plus de blancs à Evry

Temps de lecture : 2 min

«Belle image de la ville d'Evry... Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos...» La citation, du député-maire socialiste de la capitale de l'Essonne Manuel Valls s'adressant à son directeur de cabinet et directeur de la communication à la mairie Christian Gravel, a été enregistrée par les caméras de l'émission «Politiquement parlant», sur Direct 8, dans les allées d'une brocante.

Interrogé dans la foulée sur le plateau de la chaîne par la journaliste Valérie Trierweiler sur ces propos pour le moins politiquement incorrects, Manuel Valls persiste et signe. «Evidemment avec les stands qu'il y avait là, [j'avais] le sentiment que la ville, tout à coup, ça n'est que cela, (...) ça n'est que cette brocante, alors que j'ai l'idée au fond d'une diversité, d'un mélange, qui ne peut pas être uniquement le ghetto.»

[Via Rue89]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Site classé

Site classé

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

On a voulu faire passer l'ancien président pour un radical de Corrèze mais son inconscient est de droite. Pour le meilleur et pour le pire.

Le jour où j'ai voté Chirac

Le jour où j'ai voté Chirac

Journalistes et contributeurs de Slate.fr se souviennent du 21 avril 2002 et du second tour pas tout à fait comme les autres de l'élection présidentielle.

Newsletters