Monde / Life

La recette du bonheur

Temps de lecture : 2 min

Une étude menée par Harvard sur 72 ans.

Un mélange d'amour, de travail satisfaisant, et d'aptitude psychologique pourrait-il être la formule du bonheur? Pendant 72 ans, des chercheurs d'Harvard se sont posé la question. Une étude de —très— longue haleine a été conduite des années 1930 jusqu'à aujourd'hui, sur 268 hommes. Joshua Wolf Shenk, de The Atlantic, est le premier journaliste à accéder aux archives de cette étude, l'une des plus complètes jamais menées. Oeuvre à la fois littéraire et scientifique, elle permet d'approcher à la fois l'esprit de son auteur, George Vaillant, et d'une nouvelle manière, la condition humaine.

A l'origine, l'entreprise fut lancée par Arlie Bock —un physicien qui avait pris la tête du département de santé de Harvard— et son mécène, le magnat de grands magasins W.T.Grant. Bock considérait que la recherche médicale prêtait trop d'attention aux malades, qu'on ne pouvait découvrir comment vivre en bonne santé seulement en regardant ce qui y nuisait. Il voulut analyser ce qui produisait de jeunes gens «normaux».

Bock réunit une équipe de médecins, physiologues, psychologues, psychiatres et travailleurs sociaux. Ils choisirent 268 étudiants, et les étudièrent sous tous les angles. Pendant 72 ans. Essayant de savoir comment de brillants étudiants, épanouis, avaient sombré dans l'alcool, ou comment d'autres étaient parvenu à des succès plus prévisibles. Les sujets sont anonymes dans l'étude mais certains se sont fait connaître — il y a par exemple Ben Bradlee, longtemps rédacteur en chef du Washington Post; d'autres ont été découverts: comme John F. Kennedy.

Lire l'article complet sur The Atlantic

(Photos: Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Au Venezuela, le Covid-19 sonne le signal du retour au pays

Au Venezuela, le Covid-19 sonne le signal du retour au pays

Frappées durement par le confinement dans les pays où elles se sont réfugiées, des dizaines de milliers de personnes n'ont d'autre choix que de rentrer, par tous les moyens.

Les fréquentes inondations aux États-Unis menacent la scolarité d'élèves

Les fréquentes inondations aux États-Unis menacent la scolarité d'élèves

À travers le pays, près de 6.444 écoles et 4 millions d'élèves sont concerné·es.

Le Covid-19 semble aiguiser l'appétit de la Chine communiste pour Taïwan

Le Covid-19 semble aiguiser l'appétit de la Chine communiste pour Taïwan

Le désir de Pékin de contrôler cette île perçue comme rebelle ne peut qu'être avivé par l'incontestable succès de la limitation du coronavirus.

Newsletters